Deux ou trois choses que je sais de lui

- par Boxer

Il est né avec douze doigts, de parents italiens, dans la petite commune de Fismes, près de Reims.

En 1934, il est naturalisé daltonien : ni verte ni rouge, sa vie fut pourtant un écrin de couleurs expressives et animées.

Très jeune il se découvre quelque appétence pour le dessin. Doux euphémisme- de la taille d un menhir. Il travaille beaucoup. J’insiste. Beaucoup. « Ce sont les Américains qui m’ont appris à dessiner. J’ai fait de la BD issue de Walt Disney ».

En 1951, il rencontre un génie bourré lui aussi d’humour : Goscinny. C’est pas rien de rencontrer un génie. La preuve : de 1959 à 1977, ils publient ensemble 24 albums qui vont faire passer l’Empire romain pour une boîte à chaussures confinée (désolé).

A ce jour, Astérix et Obélix, c’est 375 millions d albums vendus dans le monde.

Uderzo nous a quittés à l âge de 92 ans. Il a toujours avoué un faible pour Obélix. Normal. Les faire-valoir sont toujours plus intéressants.

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *