Couronne d’épines et autres reliques

- Modifié le 18/04/2019 par Département Civilisation

logo-article
Couronne d'épines Relique de Notre-Dame de Paris

Lors de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris les chrétiens se sont réjouis que la couronne d’épines du Christ et la tunique de Saint-Louis aient pu être sauvées.

Le sauvetage de ces reliques en pleine semaine sainte revêt une importance symbolique particulière. Dès le début du christianisme les croyants prennent l’habitude de se réunir sur le lieu de sépulture ou de supplice des martyrs. A partir du IVe siècle cette vénération s’étend à leurs reliques : on vénère des fragments de leur corps, un morceau d’étoffe, l’objet même de leur supplice. Souvent ensevelie sous l’autel, la relique devient objet de dévotion et ciment de la communauté. Le culte des saints est né.

Christ couronné d'épines

Christ couronné d’épines. Manuscrit 245. Bibliothèque de Lyon. Numelyo

Durant le Moyen Age les translations de reliques dans tout le monde chrétien se multiplièrent. Les Croisades en furent un vecteur important.

Lectures :

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *