50 ans pour LPA en 2019

- par SBR Documentation régionale

logo-article
Parking des Célestins : "Sens dessus-dessous", sculpture in situ / C. Essertel, 1994, BmL

En 1969, Louis Pradel, maire de Lyon fervent adepte de l’automobile, est à l’origine de la création de Lyon Parc Auto, souhaitant apporter une réponse au problème de stationnement déjà récurrent au début des années 1970. Les 4 premiers parcs ouverts sont ceux des Cordeliers, Saint-Antoine, Les Halles et Lafayette. Actuellement LPA propose plus de 20 000 places de stationnement dans la métropole au sein de 36 parcs, le dernier étant le Parc Marché Gare de la Confluence et exploite également le stationnement sur voirie de la Ville de Lyon, favorisant la rotation des places et facilitant le stationnement des résidents. LPA propose également 257 voitures en autopartage dans 42 stations avec Citiz et en free-floating avec Yea. Lyon Parc Auto s’inscrit dans la politique générale des déplacements de l’agglomération visant à favoriser l’usage de modes alternatifs à la voiture en ville.

Serge Guinchard, président entre 1989 et 1995, est à l’initiative de l’entrée de l’art dans les parcs de stationnement. Depuis chaque parc propose une ou plusieurs œuvres d’art contemporaines. Ainsi une collection de 15 œuvres d’art souterraines « in situ » agrémentent déjà la vie des Lyonnais.

Pour aller plus loin …

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *