L’homme Camus

- Modifié le 18/01/2020 par FLO L

logo-article
premier homme

Il y a 60 ans, le 4 janvier 1960, Albert Camus trouvait la mort dans un accident de voiture alors qu’il rejoignait Paris après les fêtes de fin d’année passées dans sa maison de Lourmarin.

Camus ce n’est pas seulement le nom de lycées ou de maisons de la culture. Pour mieux le connaître on peut lire, relire, son œuvre qui lui valut le Prix Nobel de Littérature en 1957. Ce monument peut s’attaquer de face en plongeant dans Noces, Le mythe de Sisyphe, L’étranger, La peste, jusqu’aux œuvres complètes dans la collection La Pléiade.

On le présente philosophe, romancier, dramaturge. Lui s’applique une forme de rigueur lucide :

Je n’ai pas envie d’être un génie philosophique. Je n’ai même pas envie d’être un génie du tout, ayant déjà bien du mal à être un homme.

On peut aussi l’aborder par les sentiers parallèles :

En lisant la bande dessinée de Jacques Ferrandez Le premier homme adaptée du roman autobiographique inachevé de Camus paru en 1994.

En regardant les films documentaires qui lui sont consacrés.

En écoutant la correspondance entre Camus et la tragédienne Maria Casarès, lue par Isabelle Adjani et Lambert Wilson.

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *