logo-article

La somme de nos folies

Shi-Li Kow

Shih-Li Kow nous offre une chronique familiale très originale, dépaysante, pleine d'humanité et d'humour. Sa plume, pour le moins singulière, défend sans aucun doute, à travers des personnages mémorables, l’ouverture et la diversité dans une Malaisie multiculturelle.

C’est avec une verve réjouissante que Shi-Li Kow nous raconte les péripéties de la petite communauté de Lubok Sayong, ville singulière de Malaisie, encadrée par deux rivières au pied d’une chaîne montagneuse, qui lui valent chaque année une inondation et bien sûr, son lot d’histoires.

Pour raconter ces histoires, 2 narrateurs : Auyong, le fidèle ami de Beevi, directeur de la conserverie locale de litchis et Mary Anne, l’orpheline facétieuse adoptée par sa sœur qu’elle a accueillie à sa mort.

Les deux voix alternent dans un mouvement régulier, avec force commentaires et points de vue différents sur le même événement, les mêmes personnages.

Auyong est un vieil homme à la retraite, un sage, qui observe depuis son petit village, éloigné de Kuala Lumpur, la grande ville, les désillusions et les destins des uns et des autres. Il coulerait des jours paisibles s’il ne devenait l’instigateur héroïque d’une gay pride locale.

Auyong aide avec l’extravagante Miss Boonsidik, Beevi dont la grande maison de famille est devenue bed & breakfast. Dans cette demeure, elle accueille les voyageurs, leur réserve ses histoires (qui sont peut-être le fruit de son imagination), raconte sa famille et la sagesse de la terre.

Mary Anne, quant à elle, raconte l’orphelinat, son amitié fusionnelle avec Mary Beth, les attentes et les rêves.

On a vraiment le sentiment de vivre, de vieillir, de changer avec tous les personnages du roman, de partager intimement leurs joies, leurs peines, leurs exubérances. On est charmé par le grain de folie qui les habite et fasciné par la prise en main de leur destin, sans rien attendre, ni de ceux qui voudraient les aider avec leurs bons sentiments ni des politiques. On saisit alors toutes les nuances de l’existence et on est témoin des bouleversements sociétaux de la Malaisie.

Shih-Li Kow pose un regard incisif sur ce coin reculé du monde, où l’ancien et le moderne se côtoient avec plus ou moins d’harmonie ; elle passe au crible cette micro-société et par là même l’humanité toute entière en abordant de multiples sujets : pauvreté, superstitions, cohabitation, homosexualité, transgenre, polygamie, corruption, avec beaucoup de justesse, d’humour et de poésie.

La Somme de nos folies est un mélange de sérieux et de cocasse, de particulier et d’universel, de vraisemblable et de fabuleux.

Le premier roman de SHIH-LI KOW est un enchantement ! Il a été récompensé par le Prix du premier roman étranger en 2018.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *