Danse

Le Contact Improvisation

- temps de lecture approximatif de 8 minutes 8 min - Modifié le 23/08/2016 par le département Arts Vivants à la médiathèque de Vaise

Sélection de ressources sur le Contact Improvisation, genre de danse improvisée, une des formes les mieux connues et les plus caractéristiques de la danse postmoderne.

Crédit : Flickr - David Olivari

« Ce n’était pas de la lutte, une forme d’étreinte, du sexe, de la danse sociale, pourtant c’était en partie un peu de tout cela. Il fallait trouver un nom (…). Contact Improvisation… ? »
Steve Paxton, Nouvelles de danse N°38-39, 1999, p.113.

« Le contact improvisation est une forme dont la forme est de ne pas avoir de forme. »
Nancy Stark-Smith, citée dans Improviser dans la danse, p. 40.

Qu’est-ce que le Contact Improvisation ?

Le contact improvisation (C.I.), aussi appelé danse-contact, est un genre de danse improvisée, une des formes les mieux connues et les plus caractéristiques de la danse postmoderne. En dehors des cours ou ateliers, le contact improvisation se danse lors de pratiques libres appelées « jams ».
Le contact improvisation s’est développé aux États-Unis dans le courant des années 1970, par un groupe de danseurs, menés par Steve Paxton et Nancy Stark Smith (Source : Wikipédia).

Le Contact Improvisation se prête à des définitions multiples. Quelques citations pour tenter d’en approcher les contours :

« Le contact improvisation (CI) pourrait se définir comme une danse-sport qui naît de l’écoute et du contact physique entre deux ou plusieurs partenaires ; un jeu d’exploration gestuel et sensoriel qui s’invente à chaque instant, prend les qualités les plus variées, et demande à être vécu et partagé, tel un dialogue. »
Isabelle Űski, site Chorescence

« Apprendre le Contact Improvisation, c’est apprendre comment poser une question. Et cette question est : que se passe-t-il lorsque je concentre mon attention sur les sensations de gravité, sur la terre, et sur mon partenaire ? Cette question n’est pas posée par l’esprit, elle est formulée dans le corps. »
Daniel Lepkoff, Contact improvisation, p. 75

« Même s’ils semblent par moments très familiers, les mouvements du Contact Improvisation ne sont pas vraiment ordinaires. Ils puisent dans toutes sortes de situations en duo, de la poignée de main à l’acte sexuel, en passant par la lutte, les arts martiaux, la danse de société et la méditation. Découlant organiquement d’un processus continu de perte et de recherche d’équilibre, ils comprennent des portés et des chutes. Il s’agit de prendre et de donner le poids, mais aussi de procéder à un échange des rôles observés dans la société : passivité et activité, demande et réponse. Selon les explications de Steve Paxton, l’objectif pour chaque participant est de trouver les « chemins les plus faciles pour leurs deux masses en mouvement l’une par rapport à l’autre. » Le détail de la composition est laissé au choix des danseurs, qui improvisent, en gardant à l’esprit « l’idéal de formes mutuelles actives, réflexives, harmoniques et spontanées ». Le toucher et l’équilibre sont les deux sens fondamentaux dans le Contact Improvisation. »
Sally Banes, « Steve Paxton : Affaires de corps », Terpsichore en baskets. Post-modern dance, p. 114.

On trouve peu de publications papier en français sur cette discipline, d’avantage d’articles et de ressources sur internet, en anglais pour la plupart. La revue américaine Contact Quarterly, créée en 1975, est la référence dans ce domaine.

Voici une sélection de ressources qui vous aidera à vous repérer et qui, nous l’espérons, vous donnera aussi envie d’expérimenter !

Ressources incontournables

-Contact improvisation, Nouvelles de danse n° 38/39, 1999 [Revue].
Ouvrage en français le plus complet, offrant un large panorama de l’évolution du CI. Textes, notes de cours, exercices spécifiques de Steve Paxton ; entretiens avec Nancy Stark Smith et Lisa Nelson, coéditrices de la revue Contact Quarterly ; approches de pédagogues et artistes ; témoignages de nombreux danseurs et chorégraphes…

-Le Contact Improvisation, dialoguer par le toucher [Article en ligne]
Histoire et définition du CI. Suzanne Cotto, Muriel Guigou, Aline Lecler et Isabelle Uski, reviennent sur 36 ans d’une pratique originale.

-Sentir et se mouvoir ensemble. Micro-politiques du contact improvisation. [Article en ligne]
Examine les implications de la pratique du CI en termes de philosophie politique.

-Sept pratiquants du Contact Improvisation témoignent de leur expérience : paroles de contacteurs. [Article en ligne]

-Contact Quarterly, dance & improvisation journal
En anglais. Magazine semestriel consacré au CI, à l’improvisation et aux approches somatiques (édité aux Etats-Unis). On y trouve des articles (certains à lire aussi en ligne), des critiques de livres, des compte-rendus d’ateliers, de tournées et de représentations, des suggestions pour l’enseignement… Une newsletter met en lien des « contacteurs » du monde entier.

Pour aller plus loin

-Mouvements ancestraux. Le Contact Improvisation et les premiers contacts, in Repères : cahier de danse n°36, novembre 2015.
Le philosophe Romain Bigé invite Steve Paxton à expliciter la pensée de l’enfance qui anime le Contact Improvisation, éclairant les désirs qui ont mené au développement de cette technique : quelles expériences enfantines le Contact Improvisation propose-t-il de remettre en jeu ?

- Article « Improvisation » in Dictionnaire de la danse, Le Moal Philippe (dir.), Larousse, 1999.
Pour un panorama synthétique de la place de l’improvisation en danse dans l’histoire occidentale.

-Incorporer : les nouveaux modes d’enseignement de la danse, Nouvelles de danse n° 46/47, 2001.
Les nouvelles manières d’enseigner la danse aujourd’hui s’adressent de plus en plus au danseur en recherche. L’apprentissage du CI, laissant une large place à l’exploration, est abordé parmi d’autres pratiques. On trouve notamment dans cet ouvrage la transcription d’un cours de CI par Nancy Stark Smith.

-Improviser dans la danse, ouvrage collectif, Le Cratère-Théâtre d’Alès en Cévennes, 1999 [Livre].
Lire notamment « Notes sur le contact et l’improvisation » de Patricia Kuypers, p.40-43.

-Créateurs de l’imprévu : dialogues autour de la danse et de l’improvisation en spectacle, Nouvelles de danse n° 32/33, 2009.
Agnès Benoit-Nader est allée à la rencontre de danseurs reconnus et leur a demandé en quoi l’improvisation était devenue pour eux, une partie fondamentale de leur chorégraphie.

-Approche philosophique du geste dansé : de l’improvisation à la performance, Boissière Anne et Kintzler Catherine (dir.), Presses Universitaires du Septentrion, coll. « Esthétique et sciences des arts », 2006.
A partir d’une réflexion sur la danse contemporaine, les auteurs étudient le geste dansé selon une approche philosophique et chorégraphique.

-Terpsichore en baskets. Post-modern dance, Banes Sally, Chiron/Centre national de la danse, 2002.
Articles sur les figures majeures de la danse postmoderne qui s’est inventée aux Etats-Unis dans les années 60/70 : Simone Forti, Yvonne Rainer, Steve Paxton, Trisha Brown, David Gordon, Deborah Hay, Meredith Monk, Lucinda Childs, Kenneth King, Douglas Dunn – certains étant également regroupés au sein du Grand Union, un collectif d’improvisation.

-Sentir, ressentir et agir : l’anatomie expérimentale du Body-Mind Centering, Bonnie Bainbridge Cohen, Nouvelles de danse N°50, 2002 [Revue].
Le Body-Mind Centering® (BMC) est une approche pédagogique du mouvement élaborée par Bonnie Bainbridge Cohen, danseuse, chercheuse en mouvement et thérapeute américaine. C’est une approche qui peut nourrir la pratique du CI.

Vidéos

Quelques-unes des nombreuses vidéos que vous pourrez trouver sur internet :

-Contact Improvisation 1972
Les débuts historiques du CI : performance réalisée à la John Weber Gallery, à New-York en 1972. Les commentaires audio sont de Steve Paxton (d’après les informations en ligne).

-The Play of Weight
Une vidéo souvent citée en référence, exemplaire des multiples et subtiles facettes de ce “jeu avec le poids” qu’est le CI.

-Contact Improvisation Alicia Grayson & E.E. Balcos

-Plonger dans la danse contact improvisation

-Thema sur l’improvisation – site Numeridanse.tv
Parcours en 10 vidéos avec pour explorer le thème de l’improvisation en danse.

Pratiquer le CI à Lyon et en Rhône-Alpes

-Liste de diffusion ICI Rhône-Alpes
Informations (stages, ateliers, jams) concernant l’Improvisation et le Contact Improvisation (ICI…) en Rhône-Alpes. Sur inscription.

-Jam’in Lyon (Lyon)
Association qui regroupe des passionné-e-s de CI ; ateliers et jams à Lyon. L’été, place à Jamoparc, des rendez-vous improvisés au Parc de la Tête d’Or.

-Matières, arts somatiques (Lyon)
Cycle de formation, stages et ateliers.

-Arts en Scène (Lyon)
Centre lyonnais des arts vivants, Arts en scène propose aussi des stages de CI.

-Chorescence (Grenoble)
Compagnie de danse et lieu source reconnu internationalement pour le Contact Improvisation et la composition instantanée.

-Les Os Posés (Die / Grenoble)
Compagnie de danse ; stages et ateliers.

- A découvrir également, les stages de Tango Contact au Studio Tango Argentino (Lyon)

 

Tags

:

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *