*DIY : DO IT YOURSELF; soit en français "faites-le vous-même" ou "fait à la main".

DIY* en extérieur et récupération

(y compris de situations désespérées)

- par Valérie Couchot

La créativité ne serait-elle réservée qu’aux artistes et à eux seuls ? Oh que non ! On peut s’y essayer à tout âge et en toute humilité (ou pas). L’ambition de concurrencer les grands bâtisseurs est ici grandement conseillée. Découvrons ensemble non pas (du moins pas seulement) comment fabriquer du moche avec du vieux et du pas cher, mais surtout comment vivre des moments de partage intergénérationnel inénarrables, tout en participant activement à l’économie des ressources de notre belle planète bleue. HOURRA ! YOUPI ! Ainsi soit-il !

Source Pixabay

Repentis du bricolage loupé, cet article n’est pas un éloge du ratage, mais n’ayons pas peur de foirer l’ouvrage. C’est de la récupération : c’est donc bon marché mais aussi citoyen, écolo, inventif, bio, beau, du loisir 100% gratifiant !

« DIY en extérieur ? » me direz-vous.

Mais pour quoi faire ?

C’est l’hiver !

Et bien justement ….

 

1/ Que peut-il bien se passer dans nos jardins ?

La beauté est là, sous nos yeux et à portée de mains :

Dans Artistes de jardin, on admire « des tronçons de poireaux héroïques surgissant de la pierre, triomphant sur un cageot, transperçant une cagette… ». Un très beau livre du plasticien Marc Pouyet, bourré de fruits et légumes de saison et  du jardin ; mais aussi pétri de poésie, d’humour et de style.

Avec Semez pour résister !, apprenez l’art et la pratique des bombes à graines, devenez un hooligan du pois de senteur. Banksy, c’est vous !

Un manifestant au visage masqué lance un bouquet de fleurs.

Couverture du livre « Banksy -Wall and piece »

 

Puisque canailles nous sommes,  voyons dans Détournez la nature  comment soustraire frauduleusement à son milieu naturel une branche ou des feuilles dans la forêt, un galet et des coquillages sur la plage ou une pâquerette au bord du chemin pour introduire en douce Dame Nature chez soi. Ne ratez pas non plus dans la même veine Ma déco en mode végétal.

 

 

2/ Comment occuper intelligemment les plus frileux  quand il fait trop froid dehors ?

Que peut-on faire avec des objets aussi affriolants que pinces à linge, boîtes de conserve, capuchons de bouteille en plastique, cintres ? Avec Jouets de fortune ou 1 heure, 1 objet ou bien encore DIY minute, vous saurez tout, tout, tout, vous saurez tout sur le …. suivi  …. de  réalisations ludiques et 100% récup’.

Trouvez des idées pour recycler les tissus dans Créations zéro déchet et cousez vos objets du quotidien dans une démarche éco-responsable  en doublant l’effet recyclage : la  joie de re-tailler par exemple dans d’anciens tissus à l’imprimé encore pimpant de jolis sacs pour y conserver la salade, le pain  et limiter ainsi vos propres déchets. Et la boucle est bouclée, le cercle vertueux enclenché.

texte "you make me happy when skies are grey" écrit sur une palette de bois

Source Pixabay

«Et les palettes ?» me direz-vous.

Bon sang, mais c’est bien sûr !

Les palettes courent les rues, on les récupère à l’extérieur comme on ramasserait des champignons ! Le bois de palettes est une ressource 100% écologique et relève de la récup’ de A à Z.  Jugez- en par vous-même dans  Mes meubles et ma déco en palettes. Attention tout de même aux traitements et gardez bien en tête que non traitées et en extérieur, vos œuvres vont  pourrir au bout d’un an; point de regret donc si le travail n’est pas parfait !  C’est un bon moyen de se faire la main en construisant des tables, fauteuils, têtes de lit, étagères…

 

Et si l’envie me prend de meubler ma toute petite chambre de bonne de 3 mètres 50 sur  4,  tout en voulant néanmoins bricoler tout à mon aise ?  Alors je prends la direction des ateliers de la Brigade de construction collective, (la  BRICC  pour les intimes,  sise au 146 Avenue des FRERES LUMIERE 69008 LYON).

Change le monde en bricolant

C’est un espace convivial et collaboratif où l’on mettra à ma disposition des ponceuses, scies, marteaux, pieds de biche, tournevis, les matériaux et même des êtres humains pour me dispenser conseils et encouragements. Que du bonheur  pour la modique somme de 25 euros d’adhésion à l’année !

Nous voici fin prêt-es, armé-es pour redonner vie à l’ancien et l’intégrer dans nos logis modernes comme dans  Récup & brocante.

 

3/ Où l’on voit comment anticiper notre retour prochain au jardin…

Si vous avez excellé dans l’étape précédente, vous pouvez alors passer à  la suivante avec  Tout fabriquer soi-même. Voici un ouvrage bien illustré qui présente des  constructions pérennes, des décors de jardin  capables de traverser des siècles et durer une éternité. A vous donc les nichoirs rustiques ou baroques façon « pigeonnier », les jardinières, les balancelles !

Un portail fait d'outils de jardin

Source Pixabay

A présent que toutes vos barrières psychologiques sont tombées, abîmez-vous dans la lecture de

  • Créer sa déco de jardin en béton avec du sable, du ciment et de l’eau : c’est économique et c’est fou ce qu’on est capable de faire avec de l’eau….
  • Cabanes et déguisements ou comment fabriquer des jeux d’extérieur en utilisant de la toile cirée, bâche de peinture, une poubelle, du carton, de vieux ustensiles de cuisine ……
  • Il est beau mon poulailler : THE bible pour tout apprenti éleveur de poules qui se respecte et qui loge ses vaillantes pondeuses avec goût,  avec art,  avec toits récolteurs d’eau ou systèmes intégrés de compostage. Des modèles du  plus bucolique au plus design et tellement beaux qu’on se verrait bien y loger soi-même.

Comme on le voit, l’ambition du constructeur – que dis-je ? – du bâtisseur allant crescendo, il n’y a qu’un pas à franchir pour  se lancer dans la construction de Cabanons à vivre   assez grands pour pouvoir y vivre avec ou sans permis.  Et pourquoi ne pas Habiter dans les arbres  s’il vous venait l’envie de pousser l’esprit récup’ jusqu’à vouloir récupérer le vénérable arbre  bicentenaire du fond du jardin ?

 

 

 

La silhouette d'une maison étrange et inquiétante et un coucher de soleil

Source Pixabay

Et voici sous les roulements de tambour, en apothéose  et en guise de conclusion :

Maisons détournées  ou comment aménager à moindre frais son nid douillet en arrimant à un tronc d’arbre la carlingue  d’un avion biplan, en y perchant un hors-bord sur 4 traverses  de chemin de fer et même un sous-marin récupéré sur un décor de cinéma pour faire office de salle de bains. Les moins imaginatifs pourront s’inspirer plus sobrement de cet ouvrage pour aménager un château d’eau, un silo à grains, un réservoir d’eau ou un phare …

La seule limite à vos entreprises créatives n’est somme toute que celle de votre imagination ! Réveillez, exercez,  déployez et hurlez votre liberté d’inventer, de créer. Lancez-vous !

 

 

Dans notre série « recyclage », nous verrons prochainement comment édifier une centrale thermique de 1.21 Gigowatts* avec des pots de yaourt.

DOC, le savant fou du film RETOUR VERS LE FUTUR

DOC dans le film de Robert Zemeckis « Retour vers le futur »

 

 

A bientôt

 

 

 

 

 

 

*Gigowatts : allusion à Gigawatts dans la version mal traduite de la phrase culte du DOC de « Retour vers le futur ».

Partager cet article

Poster un commentaire

One thought on “DIY* en extérieur et récupération”

  1. Clara b. dit :

    Intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *