Cool jazz, west coast

A partir de 1949, un jazz plus mélodique aux sonorités feutrées fait son apparition. En grande partie joué par des musiciens blancs de la côte ouest des Etats Unis, ce jazz dit « cool  » s’inscrit en réaction à la frénésie du bop.

 

    Nos documents

    Permalien vers cette recherche