PRENDRE LE TEMPS ?

Mobilités internationales

- temps de lecture approximatif de 7 minutes 7 min - Modifié le 09/05/2023 par sab

Depuis la préhistoire jusqu’à aujourd’hui, la mobilité des populations engendre des phénomènes sociaux sur les civilisations du monde entier. Si les migrations sont à l’origine de stéréotypes et si elles cristallisent une crise de solidarité contemporaine, elles favorisent surtout l’émergence de nouvelles cultures, langues, coutumes, formes d’art, de cuisine ou encore de musique, remodulant et enrichissant sans cesse les sociétés humaines.

Ce corpus propose d’aborder sous plusieurs aspects la place de la migration dans l’histoire et l’évolution de la civilisation humaine et de nos sociétés actuelles, à travers une sélection de films et d’ouvrages.

Comprendre, s’informer

L’Atlas des migrations en Méditerranée : de l’Antiquité à nos jours, dirigé par Virginie Baby-Collin, Sophie Bouffier et Stéphane Mourlane ainsi que d’autres collaborateurs est un ouvrage composé de plusieurs cartes, graphiques et analyses menées par plus de 70 spécialistes afin de montrer comment les migrations ont façonné les sociétés et les cultures méditerranéennes sur la longue durée et d’analyser les relations entre les divers acteurs de la migration. Balayant plus de trois mille ans d’histoire de la migration, cet ouvrage propose une base scientifique pluridisciplinaire solide afin d’offrir des pistes de réflexion et redéfinir les bases de ce sujet toujours en débat aujourd’hui.

Archéologie des migrations, dirigé par Dominique Garcia et Hervé Le Bras, explore la thématique des migrations à travers le prisme de l’archéologie. En abordant et analysant les migrations préhistoriques, celles du monde antique, médiévales ou encore celles contemporaines, ce livre propose une réflexion sur les enjeux sociétaux liés aux migrations, notamment en matière d’identité, de diversité culturelle et d’intégration et insiste sur l’importance de la compréhension et connaissance de notre histoire migratoire pour construire un avenir plus juste et plus humain.

Les femmes et la migration

Mémoires de nos mères : des femmes en exil, édité par Laurence, est un recueil de témoignages et de mémoires de femmes qui ont dû quitter leur pays pour diverses raisons politiques. Le livre donne la parole à ces femmes, qui partagent leur expérience de l’exil, leur parcours migratoire, leurs espoirs et leurs souffrances, compilant également des photographies, poèmes et dessins illustrant leur vécu. En présentant ces témoignages, Mémoires de nos mères permet de mettre en lumière la réalité des femmes en exil, souvent oubliées ou invisibilisées dans les récits sur la migration.

L’ouvrage Bébés d’ici, mères d’exil de Claire Mestre, Estelle Gioan, Aïcha Lkhadir et Bérénice Quattoni, explore la thématique de la maternité chez les femmes immigrées. A faveur de témoignages de mères immigrées vivant en France, les autrices mettent en avant les difficultés rencontrées par ces femmes lors de leur accouchement et de leur prise en charge médicale, notamment en raison de la barrière de la langue et de la méconnaissance des pratiques médicales françaises. Le livre souligne l’importance de prendre en compte les spécificités culturelles et les besoins des femmes immigrées en matière de maternité et de santé, afin de leur offrir une prise en charge médicale adaptée et respectueuse de leur identité.

Témoigner, raconter

La photo déchirée est un film documentaire réalisé par José Vieira sur l’immigration portugaise clandestine en France dans les années 60 et 70. Le cinéaste recueille des témoignages et récits des personnes qui ont quitté leur pays dans l’espoir de s’établir en France, mis en perspective avec un travail d’images, de photographies et de journaux d’archives afin de retracer l’histoire de cette migration, soulignant les difficultés d’intégration et les dures conditions de vie des travailleurs et travailleuses portugais-es ainsi que l’importance de la mémoire collective.

Algériens en France : 1954-1962 : la guerre, l’exil, la vie de Benjamin Stora et Linda Amiri, explore l’histoire de la communauté algérienne en France pendant la guerre d’Algérie, de 1954 à 1962. Le livre rassemble des témoignages, des analyses historiques et des photographies afin d’évoquer le quotidien et les parcours de ces Algériens qui ont quitté leur pays pour fuir la guerre et trouver refuge en France. Les auteurs mettent également en exergue les conditions de vie, les discriminations et les violences subies par la communauté Algérienne en France au fil des années et le rôle de cette communauté dans la lutte pour l’indépendance de l’Algérie et son apport à la société française.

Accueillir, tolérer et célébrer

Dedans, dehors : la condition d’étranger est un livre écrit par Guillaume Le Blanc qui propose une réflexion philosophique sur la condition d’étranger dans nos sociétés contemporaines. L’auteur explore la notion de l’étranger en tant que figure ambivalente, à la fois exclue et nécessaire, qui interroge notre identité et notre rapport à l’autre. Il met en lumière les discriminations et les préjugés auxquels sont confrontés les étrangers, ainsi que les politiques migratoires restrictives qui limitent leur accès aux droits fondamentaux. Guillaume Le Blanc propose également une réflexion sur les liens entre la condition d’étranger et la question de l’hospitalité, en soulignant l’importance de l’accueil et de la reconnaissance de l’autre pour construire une société plus juste et plus humaine. Dedans, dehors est un livre engagé qui offre une réflexion profonde sur les enjeux de la condition d’étranger dans nos sociétés contemporaines.

Enfants de l’immigration, une chance pour l’école retrace l’enquête menée par Marie Rose Moro dans le but de mettre en lumière les défis rencontrés par les enfants issus de l’immigration pour s’intégrer dans le système éducatif français, notamment en raison des barrières linguistiques, culturelles et sociales. L’autrice prône également dans son ouvrage des programmes d’enseignement adaptés qui favorisent la culture d’origine, la coopération entre les familles, les enseignants et les professionnels de la santé et du social pour une meilleure insertion et réussite des enfants issus de l’immigration dans l’environnement scolaire français.

Histoires d’une nation est un film documentaire réalisé par Yann Coquart. Le cinéaste propose une exploration de l’histoire de la France à travers les témoignages de personnes issues de différentes communautés et cultures, mettant en avant la richesse de la diversité culturelle de la France ; en passant par des moments marquants de l’histoire de la France, tels que la guerre d’Algérie, les mouvements sociaux et les luttes pour l’égalité des droits. Histoires d’une nation est un documentaire poignant et engagé qui offre une vision riche et nuancée de l’histoire de la France à travers les témoignages de ceux qui l’ont vécue et façonnée et qui invite à réfléchir sur les enjeux de la diversité culturelle et à promouvoir l’ouverture et la tolérance françaises.

Ce corpus d’ouvrages et de films propose d’explorer la thématique de la migration à travers des récits, à travers des recherches scientifiques et historiques, ou encore en s’intéressant au point de vue des femmes, afin de s’informer, comprendre et célébrer la tolérance et la diversité culturelle qui compose et enrichit la civilisation humaine et les sociétés du monde entier depuis des millénaires.

Partager cet article