Les très riches heures de l’automobile lyonnaise

- temps de lecture approximatif de 21 minutes 21 min - Modifié le 25/09/2017 par FGrignoux

Jusqu'au 30 juin 2007, la Bibliothèque de Lyon et la Fondation Marius Berliet présentent une exposition à la Bibliothèque du 1er arrondissement (Condition des Soies) retraçant l'histoire des automobiles lyonnaises. Croquis, catalogues, affiches et pièces de mécaniques, rappellent que Lyon fut aussi, à la charnière du XIXe et du XXe siècle, une ville pionnière dans le domaine de l'industrie automobile et l'un des berceaux de la locomotion mécanique dont la renommée a largement dépassé les frontières de notre ville. Une exposition qui s'inscrit dans le cadre de la manifestation L'Esprit d'un siècle.

bml_affG0008-s.jpg
bml_affG0008-s.jpg
Pilain, La Buire, Audibert et Lavirotte, Rochet-Schneider, Cottin-Desgouttes, Vermorel… Au total on dénombre plus de cent quarante constructeurs, de plus ou moins grande importance, ayant vu le jour dans la région. Des voitures de tourisme aux voitures de luxe, des automobiles sportives à celles de course, des cars aux camions, en passant par les voiturettes, les cyclecars ou les electrobus, des milliers de véhicules sont sortis des usines lyonnaises. La première automobile à moteur à explosion, mise au point en 1885, soit un an avant Benz et Demler, est l’œuvre du lyonnais Claude Mieusset dont l’entreprise de la route d’Heyrieux (ensuite rue du Gazomètre) produit des voitures puis des camions jusqu’en 1925.

Pour préparer la visite de l’exposition, la lecture de  l’article ​”Les Riches heures de l’automobile lyonnaise”  inséré dans le catalogue général de la manifestation L’Esprit d’un siècle permet de faire le point sur les débuts de ce que l’on va appeler “l’Ecole lyonnaise de l’automobile”.
Cet imposant catalogue est également disponible à la vente à l’accueil de la Bibliothèque de la Part-Dieu et en librairie au prix de 30 euros.

L’Esprit d’un siècle : Lyon 1800-1914, Lyon, Fage, 2007

 

- “Les Constructeurs lyonnais d’automobiles”, par L. LOREILLE, Rive gauche, n°20 à 24, mars 1967-mars 1968.
Liste non exhaustive d’une soixantaine de constructeurs actifs à Lyon.
- “Les Carrossiers lyonnais”, par Jean-François JOURDAN, Rive gauche, n°139, 1996.
- “Les Ateliers et chantiers de la Buire”, Rive gauche , n°111 à 113.
- “Les Automobiles La Buire”, par P.L. POUZET, Rive gauche, n°116-117, mars et juin 1991.

JPEG - 134.8 ko
Publicité Berliet
BML, 950957
JPEG - 118.9 ko
Publicité La Buire
BML, 950721

- “Des Panhard construites à la Guillotière”, par Edmond COUDURIER, Rive gauche, n° 124, mars 1993.
- Rochet-Schneider : un grand constructeur d’automobiles à Lyon : 1889-1960, par Pierre-Lucien POUZET, Lyon, Editions lyonnaises d’art, LUGD, 1993.
- “Les Rochet : constructeurs lyonnais de vélocipèdes et d’automobiles”, Rive gauche, n° 106 [numéro spécial], septembre 1988.
- “Les Automobiles Rochet-Schneider… et autres moyens de locomotion”, par P.L. POUZET, Rive gauche, n°124, mars 1993.
- Les Automobiles Vermorel : 1898-1930, par Guy CLAUDEY, Villefranche-sur-Saône, Maison du patrimoine, 2000, 67 p.
- Les automobiles Cottin & Desgouttes
Site Internet entièrement consacré à cette société active entre 1904 et 1931. Il propose une importante bibliographie rassemblant livres et articles consacrés à l’entreprise, dont certains peuvent être consultés en ligne.
- La saga des Pilain lyonnaises, Claude Rouxel ; avec la collaboration de Gilles Blanchet, Nîmes, Ed. du Palmier, 2008

 

Du tourisme au sport

A une époque où le train demeure l’unique moyen de locomotion fiable et rapide, la voiture apparaît comme une alternative pour le tourisme. Encore coûteuse au début du XXe siècle, elle permet cependant d’atteindre des villes et villages isolés non desservis par la voie ferrée.

JPEG - 131.3 ko
En Auto, n°1, 1924
BML, 950320
JPEG - 208.2 ko
Lyon-automobile
BML, s.c.

Le tourisme automobile est né, et avec lui nombre de revues ou d’associations servant de relais auprès des usagers en se chargeant de diffuser conseils pratiques, articles techniques et itinéraires touristiques. Face à l’engouement de particuliers fortunés, ce nouveau moyen de transport aura bientôt son propre salon, ses foires… et sa presse régionale spécialisée.
- En auto
Revue mensuelle entièrement consacrée à l’automobile, aux sports et au tourisme.
- La Vie lyonnaise
Dès sa fondation en 1919, la revue La Vie lyonnaise, qui prend pour sous-titre “les annales sportives”, ouvre ses colonnes à l’automobile. Technique aidant, la photographie illustre le propos jusque sur la couverture…

JPEG - 243.3 ko
Palais de l’automobile
Foire de Lyon
La Vie lyonnaise, 1920
BML, 950559
JPEG - 268.3 ko
Meeting du Mont Ventoux
Voiture Cottin-Desgouttes
La Vie lyonnaise, 1923
BML, 950559
JPEG - 258.4 ko
Course de Limonest
Voiture La Buire
La Vie lyonnaise, 1923
BML, 950559

- L’Automobile Club du Rhône (A.C.R.)
Affilié à l’Automobile Club de France – la plus ancienne association de conducteurs – l’Automobile Club du Rhône, toujours très actif, est fondé le 15 janvier 1902. Il regroupe à l’origine une soixante d’automobilistes lyonnais passionnés, et compte rapidement dans ses rangs les personnalités les plus en vues de la ville, tels les frères Lumière, Paul Gillet, Louis Seguin, Alexis Carrel, le comte de Lacroix-Laval, et bien évidement quelques constructeurs de la région comme Cyrille Cottin, Auguste Teste, Frédéric et Charles Dideriscks, Maurice Audibert, Edouard Rochet, François Pilain ou Maurice Berliet.

JPEG - 87.9 ko
Revue de l’A.C.R.
BML, 950957
JPEG - 86.3 ko
Carnet de l’automobile
BML, 950957
JPEG - 202.1 ko
Annuaire de l’A.C.R.
BML, 950721

Son but est d’encourager et de favoriser le développement du sport et de l’industrie automobiles par l’intermédiaire de courses, d’expositions, de conférences ou de concours.
Dès l’avant Première Guerre mondiale, le Club est également éditeur d’un bulletin, la Revue de l’automobile club du Rhône, qui devient par la suite Le Carnet de l’automobile, puis l’A.C.R. Magazine. Il édite enfin, de façon occasionnelle, un Annuaire de ses membres ou des guides touristiques.
- Site du Comité régional du sport automobile Rhône-Alpes.
- Site de l’Association Sportive Automobile du Rhône
- Les Voitures rhône-alpines dans les compétitions jusqu’en 1914, par P.L. POUZET ; préf. P. BERLIET, Lyon, Fondation de l’automobile Marius Berliet, [1986], 156 p.

JPEG - 147.4 ko
Course d’automobiles
au début du XXe siècle
Photographie par J.J.Dutey
BML, P 0170 02137
JPEG - 129.8 ko
Course d’automobiles
au début du XXe siècle
Photographie par J.J.Dutey
BML, P 0170 02111

Marius Berliet, un maître du poids-lourd

Le plus connu des constructeurs, de part sa longévité, est incontestablement Marius Berliet. De sa première voiture en 1895 qui réussit le voyage aller-retour entre Lyon et Villefranche, jusqu’aux derniers camions sortis des usines à la fin du XXe siècle, les véhicules Berliet ont parcouru le monde. Son nom reste cependant attaché à la fabrication des camions, domaine dans lequel il se spécialise avec le choix du Diesel vers 1930 ou avec les missions sahariennes (1926-1932).

JPEG - 181.5 ko
Berliet à essence Type M
Fondation Berliet
JPEG - 178.5 ko
Berliet à essence Type CAK
Fondation Berliet

La bibliographie consacrée à ce constructeur est importante. Petite sélection de documents conservés à la bibliothèque de Lyon…
- “Les Automobiles Berliet”, Rive gauche, n°32.
- “Marius Berliet”, par Pierre CALLET et Georges BAZIN, Rive gauche, n°88-89, mars-juin 1984.
- Berliet, par Monique CHAPELLE ; préf. par Paul BERLIET, Brest, Ed. le Télégramme, 2005, 118 p.
- Marius Berliet ; 1866-1949, par Louis MURON, Lyon, Lugd, 1995, 201 p.

- Berliet de Lyon, par J. BORGE et N. VIASSNOFF, Paris, E P A, 1981, 382 p.
Important recueil d’illustrations et de photographies d’époque publié dans la collection “Prestige de l’automobile”.

JPEG - 70.1 ko
Camionnette publicitaire Berliet
BML, Sylvestre, S 2877
JPEG - 62.5 ko
Camion Berliet
BML, Sylvestre, S 3035

Comme d’autres constructeurs lyonnais, Berliet s’est impliqué dans la conquête automobile du Sahara (recherche de passages praticables, approvisionnements, etc.). La marque possède ainsi une longue histoire sur le continent africain qui s’étend entre 1910 et la fin des années 1960.

JPEG - 139.8 ko
Camions Berliet
Mission scientifique Ténéré-Tchad, 1959-1960
BML, Fonds C.L.C., C I/2
JPEG - 119.7 ko
Camions Berliet
Mission scientifique Ténéré-Tchad, 1959-1960
BML, Fonds C.L.C., C I/2

- “L’Automobile lyonnaise et le Sahara”, in La Grande aventure automobile lyonnaise, par Pierre-Lucien POUZET, Châtillon-sur-Chalaronne, la Taillanderie, 2006, p.159-163.
- “Pénétrations du Sahara par des automobiles lyonnaises”, par P.L. POUZET et Paul BERLIET, Rive gauche, n°130-131, septembre-décembre 1994.
- “Quand des Automobiles lyonnaises… gagnaient des courses en Algérie”, par Jean JOURDAN, Rive gauche, n°119, décembre 1991.

 

Une Villa pour une Fondation

JPEG - 28.8 ko
Villa Berliet
Fondation Berliet

Créée en 1982 par Renault Véhicules Industriels (devenu Renault Trucks en 2002) et les descendants de Marius Berliet, la fondation a établi son siège dans la demeure historique de ce dernier, au 39 avenue Esquirol dans le 3e arrondissement de Lyon. Elle se donne pour double mission la sauvegarde et la valorisation du camion français de toutes marques et l’étude de la contribution rhône-alpine au passé de l’automobile. Ses locaux sont ouverts aux chercheurs, universitaires, spécialistes, historiens et passionnés de mécanique. Elle s’affirme donc, au même titre que le Musée de l’automobile Henri Malartre à Rochetaillée, comme un conservatoire vivant de la mémoire industrielle.

JPEG - 315.8 ko
Affiche véhicules
industriels Berliet
Fondation Berliet

- Site Internet de la Fondation Berliet
Histoire, sauvegarde et valorisation du patrimoine automobile.
- La Lettre de la Fondation de l’automobile Marius Berliet
- Mémoire industrielle : archives et documents de la Fondation Marius Berliet, Lyon, Fondation Marius Berliet, [1993], 15 p.
- Mémoires industrielles, par Jean-Luc LORY, Paris, Ed. de la Maison des sciences de l’homme.
Double CD-Rom (en consultation sur place uniquement) consacré au patrimoine industriel de la France dont un cd est réservé à la Société des automobiles Berliet sous le titre “Berliet, le camion français est né à Lyon”.
- Camions : collection de la Fondation de l’automobile Marius Berliet, par Paul BERLIET, Lyon, EMCC, 2005, 120 p.
- “La Fondation de l’automobile Marius Berliet”, Rive gauche, n°124.
- La Villa Berliet, Fondation de l’automobile, par Marie-Reine JAZE-CHARVOLIN, Lyon, Association pour le développement de l’Inventaire Rhône-Alpes, 1997, 23 p.
Inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques (arrêté du 31 juillet 1989), la Villa Art Nouveau de Marius Berliet (décoration intérieure de Louis Majorelle et Jacques Gruber) accueille le siège social de la Fondation depuis 1982.
- Vive la mémoire industrielle avec la Fondation de l’automobile Marius Berliet, par Marcel BENOIT et Monique CHAPELLE, Lyon, Patrimoine rhônalpin, 2002, 38p.
- “Fondation de l’automobile Marius Berliet”
Article extrait de Patrimoine et culture industrielle, 1994, p.115-118.
- “La Fondation Marius Berliet : naissance d’une légende”, par Francis REYES.
Article extrait de France-routes, n°95, mai 1989, p. 52-67.

Quelques livres pour faire le tour du sujet…

- Les Origines de l’industrie lyonnaise de l’automobile, par Paul MELOT, Lyon, Impr. réunies, 1944,19 p.
Bien qu’incomplet, il s’agit de l’un des premiers ouvrages de synthèse sur les origines de l’industrie lyonnaise de l’automobile. Il servit de base de travail à de nombreuses études postérieures, notamment celles publiées dans le revue lyonnaise Rive gauche.

JPEG - 178 ko
Renault Tucks
BML, 6900 N8 KAP
JPEG - 239.5 ko
Grande aventure de l’automobile
BML, 6900 N6 POU

- Renault trucks : une autre idée du camion, par Patricia KAPFERER, Paris, Le cherche midi, 2005, 183 p.
L’épopée de Berliet depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à la création de “Renault Véhicules industriels”, aujourd’hui Renault Trucks.

- La Grande aventure automobile lyonnaise, par Pierre-Lucien POUZET, Châtillon-sur-Chalaronne, la Taillanderie, 2006, 240 p.
Dernier en date des ouvrages sur le sujet et certainement l’un des plus complet.

“La construction automobile est une des plus puissantes industries nationales, une de nos plus belles industries régionales”
(En Auto, n°1, mars 1924)

Vues : 0

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *