logo-article

Une histoire à soi

Amandine Gay

Un film d’archives intimes retraçant cinq histoires d’adoption internationale.

Devant la caméra d’Amandine Gay, cinq adultes – Anne-Charlotte, Joohee, Céline, Niyongira et Mathieu – racontent leur enfance marquée par l’adoption internationale.

Ils ont été déplacés de leurs pays d’origine – l’Australie, le Sri Lanka, la Corée, le Brésil et le Rwanda – pour avoir une vie meilleure.

La talentueuse réalisatrice et sociologue militante trentenaire, elle-même adoptée, fait émerger de ces entretiens, le labyrinthe complexe des difficultés jalonnant la vie d’un enfant issu de l’adoption internationale.

Celles-ci ne sont pas seulement (ou forcément) psychologiques, contrairement à ce qu’induit la croyance collective.

La jeune existence des enfants adoptés est constituée de marginalités multiples, souvent d’ordre sociales et culturelles.

Affronter le racisme, l’isolement physique lorsque personne autour ne nous ressemble, les réminiscences d’une migration forcée, la difficulté d’acculturation, le poids de l’actualité du pays d’origine…

Au travers de ces histoires intimes, entrecoupées de reportages d’archives en noir et blanc et de photographies de famille, Amandine Gay exhume intelligemment les caractéristiques politiques de l’adoption internationale et interraciale.

Binaire et à sens unique, elle impose aux enfants une trajectoire du « Sud global vers le Nord global », pour mieux les « sauver » mais renforçant une acculturation pénible et lente.

Dans ce film documentaire original, Amandine Gay propose une nouvelle réflexion autour d’un sujet complexe et ambivalent.

Lire

Écouter

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.