logo-article

Pouvoirs de la fiction : pourquoi aime-t-on les histoires ?

Vincent Jouve

Ou comment nous éclairer sur les ressorts de la séduction narrative

Prendre le temps de s’interroger et nous inviter à réfléchir sur nos lectures, c’est ce que propose cet essai de Vincent Jouve.
L’objectif de cet universitaire est d’analyser ce qui nous pousse à « consommer » des textes littéraires, ce qui justifie depuis les débuts de l’humanité ce besoin de récits imaginaires. Face à cette donnée anthropologique, il mobilise l’ensemble des sciences humaines, en s’appuyant sur des raisons psychologiques, sociales et culturelles, en étendant le fait fictionnel au-delà du livre (film, série).

Il décortique l’intérêt suscité par l’inattendu, fondement de la séduction narrative, analyse les émotions situationnelles ou stylistiques, les ressorts permettant de les intensifier et la nature des mécanismes esthétiques ou fictionnels. Le théoricien met en lumière les vertus de la fiction, évidentes ou sous-jacentes, qu’elles soient compensatrices, didactiques ou ouvertures à l’altérité. Des exemples enrichis de texture intime illustrent le propos, auxquels le lecteur vient naturellement adjoindre les siens.

Eclairant, didactique, structuré et accessible, cet essai donne envie de continuer à lire des fictions et … convainc des bienfaits de la relecture, quoi de mieux ?

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *