logo-article

It’s only us

Monophonics

Monophonics retrouve la formule d’une soul orchestrée et sensuelle parfaite

 

« Chances »  –  M O N O P H O N I C S  –  3:19

 

Déjà l’an dernier, Kelly Finnigan, le chanteur des Monophonics étalait toute sa richesse vocale dans un premier album solo qui voguait sur les eaux torturées et mélancoliques propre à la Soul Music. Cette année c’est au sein de son groupe qu’il déploie sa voix fragile et forte. On passe ainsi d’un falsetto digne de Curtis Mayfield à la puissance rageuse des shouters de Tamla. De plus les Monophonics montrent qu’ils sont aussi capables de jongler avec les différentes influences Soul.  Ainsi It’s only us démontrent la parfaite maîtrise du groupe à refaire du neuf avec du vieux. Citant sans copier. Monophonics mèlent et recréent une Soul symphonique plutôt que monophonique. Une musique bluesy, electrique et organique. Bien loin des ambiances régies par l’électronique et les algorithmes. Place à l’émotion, aux vibrations sensuelles, à la douce mélancolie mais toujours sur un groove impeccable.

« Last one suffocating »  –  M O N O P H O N I C S  –  7:17

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *