logo-article

Hound dog

Nicolas Pegon

Roman graphique qui a du chien

Hasard du calendrier, ou conjonction des astres, voici le biopic sur Elvis de Baz Luhrman dans les salles obscures, et paf l’apparition quasi mystique de Hound Dog de Nicolas Pegon en librairie.

Les voies du King sont décidément impénétrables. Voici la revisite d’un polar campagnard à l’américaine. L’auteur semble réunir ici la substantifique moëlle d’un policier burlesque digne des frères Coen :

  • un cadrage servi par des silences et un graphisme très encré,
  • des aplats froids et diablement efficaces,
  • des personnages loosers attachants aux dialogues de brèves de comptoir.

Un héros improbable qui nous rappelle le Dude de Big Lebowski de Raymond Chandler avec l’impromptu du film Fargo.

Nicolas Pegon formé à l’école Estienne et se spécialise aux Gobelins en animation. Il coréalise en 2011 un premier court métrage, Les Chiens isolés et  réalise quelques clips et publicités. En 2018, Nicolas Pegon signe un documentaire animé sur Grant Sabin, bluesman américain One After the Other.

Il sort en 2019 une première BD, Les Os creux, la tête pleine aux éditions Réalistes.

Nul doute que son expérience cinématographique rend son découpage impactant visuellement et suggère un comique de situation avec subtilité.

Pour illustrer une planche tirée de l’album :

Enfin pour le plaisir, la chanson éponyme qui fit scandale à l’époque et le succès du King dans le petit tube cathodique.

 

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.