logo-article

Grand Hotel Europa

Ilja Leonard Pfeijffer

« C’est l’époque moderne qui était un anachronisme dans cette ville, en rien outillée pour la productivité, la hâte ou l’utilité. Ici, le temps avait continué de voguer dans la mélancolie et la nostalgie rêveuse de l’ombre d’un passé grandiose. »

Ilja vient de rompre avec son grand amour. Pour ne pas sombrer dans la mélancolie, l’écrivain décide de changer de décor et part au Grand Hotel Europa avec pour objectif de mettre sur papier l’histoire passionnée qu’ils ont vécu. Dans ce vieil établissement à la grandeur passée, il va croiser toute une galerie de personnages attachants avec le groom, Abdul, migrant rescapé d’un naufrage en Méditerranée, monsieur Montebello, majordome nostalgique du passé faste de cet hôtel, ou encore Albane, une poétesse française féministe. Tous devisent sur l’état du monde dans ce lieu hors du temps propice à la réflexion et au badinage intellectuel. Mais dans l’ombre, quelque chose se trame. M. Wang, un ressortissant chinois, vient de racheter les lieux. Son but : le transformer en un palace moderne afin d’y attirer ses compatriotes par milliers et de toucher le pactole.

À travers ce roman l’auteur jette un regard tendre sur l’Europe et la diversité culturelle qui en fait sa richesse. C’est aussi une diatribe contre les ravages du tourisme de masse et sa modernisation à outrance qui vient gommer l’histoire qu’il nous livre. Bref, un roman intelligent  et décalé qui fait parfois penser au Grand Budapest Hotel de Wes Anderson avec ses personnages hauts en couleurs.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.