logo-article

Dieu point zéro

Une anthropologie expérimentale

Emmanuel Grimaud

Une étrange expérimentation, entre anthropologie et métaphysique, pour voir comment jouer à faire un dieu.

L’anthropologue Emmanuel Grimaud et l’artiste Zaven Paré crée une étonnante figure du dieu Ganesh, oreilles d’éléphant et trompe encadrant un écran sur lequel apparait l’ « incarnant ». Promenant cet artefact interactif dans les rues de Bombay, ils invitent les passants à se saisir du rôle du dieu ou de celui de son interlocuteur. S’ensuivent de passionnantes discussions, interrogeant les liens entre humain, machine et divin. L’expérience permet de mettre à jour les forces toujours actives qui brouillent les rapports entre sujet et objet. Le mécanisme de la dévotion se voit ainsi « réinitialiser » et chaque incarnant invité à se mettre « à la place de dieu ». Vertigineuse proposition.

Le philosophe Patrice Maniglier en souligne la portée dans sa préface : « Un congé définitif [est] donné à toutes les sécurités ontologiques qui nous font distribuer d’un côté les vrais êtres, d’un autre côté les simples apparences. Il n’y a pas d’un côté les représentations, de l’autre les choses ; il n’y a que des forces et des effets. »

Emmanuel Grimaud revient sur cette expérience au micro de France Culture.

 

 

Vues : 0

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *