logo-article

Alice pour le moment

Compagnie Ariadne

Le Théâtre Nouvelle Génération propose jusqu’au mercredi 6 janvier 2010 le spectacle : Alice pour le moment, une création de la Compagnie Ariadne, d’après la pièce de Sylvain Levey.

Cette pièce est un de nos plus beaux coups de coeur textes de théâtre, soit dit en passant !

Alice est une jeune fille de 13 ans, pas vraiment comme les autres ados de son âge. Fille de réfugiés politiques d’origine chilienne, sa vie est rythmée par les départs en catastrophe de sa famille. A peine installée dans une ville, il lui faut tout quitter car son père vient de trouver un nouveau boulot. Elle a juste le temps d’esquisser là une amitié et de goûter ici à l’amour naissant, vite, on charge la vieille mercedes pour aller plus loin et recommencer tout à zéro. Tout au long de ce road-movie, Alice va grandir sous nos yeux et trouver son chemin vers l’âge adulte.

Toute la palette des émotions que l’on peut ressentir à la lecture de cette pièce se retrouve intacte sur scène grâce à la force de l’interprétation des différents comédiens, et, une scénographie simple, épurée et très poétique.


La pièce traite d’un sujet difficile, l’exil. Mais, si, le destin tragique de ces personnages nous touche et nous bouleverse énormément, on rit aussi beaucoup. Quand la mère déboule à la sortie de l’école avec son accent et ses manières d’étrangère pour interpeller sa fille devant les autres collègiens moqueurs, la scène sonne terriblement juste, mélangant en même temps humour, tendresse mais aussi violence et agressivité.
Lorsque la vieille Mercedes break de la famille explose, c’est évidemment une catastrophe mais la bonne humeur reprend vite le dessus.


La solitude d’Alice et ses tourments d’adolescente qu’elle nous confie sont compensés par l’amour, l’optimisme et la joie de vivre que lui donnent ses parents.


La chanson et la danse occupent également une grande place dans le spectacle. De nombreux intermèdes musicaux nous entraînent dans un fol hymne à la vie et nous transmettent beaucoup de chaleur humaine et de générosité.
On ressent à la fois une grande poésie et une émouvante sincérité dans l’écriture de ce spectacle intergénérationnel qui s’adresse aussi bien aux adolescents qu’aux adultes.

Sylvain Levey

Il est aujourd’hui un auteur de théâtre absolument incontournable !
Son théâtre est influencé par de grands romanciers américains notamment : Hubert Selby Jr, John Kennedy Toole et Jonathan Franzen. Il nous questionne et nous éveille sans jamais aucune édification ni moralisation.

Ses premiers textes

Ouasmok ? (Prix SACD de la pièce jeune public, 2005) et Par les temps qui courent in La Scène aux ados vol.1 sont parus en 2004.
En 2005, il publie un recueil de pièces sous le titre de : Enfants de la middle class. Il comprend notamment le coupdecoeurissime texte : Ô ciel la procréation est plus aisée que l’éducation. Nous ne sommes d’ailleurs pas les seuls à l’avoir adoré puisqu’il a été primé par le Concours des Journées de théâtre des auteurs de Lyon.

Pour en savoir plus sur Sylvain Levey, consulter le dossier réalisé par l’association Aneth.

La Compagnie Ariadne

Elle a été créée à Lyon il y a 15 ans à l’initiative d’Anne Courel. Sa collaboration avec Sylvain Levey remonte à 2003, quant elle propose à l’occasion des Journées de Lyon des auteurs de théâtre une mise en espace de sa pièce : Ô ciel la procréation est plus aisée que l’éducation.
En 2006, la Compagnie, en résidence à Bourgoin-Jallieu, lui passe une commande pour un texte sur le thème de l’errance et de l’adolescence. Sylvain Levey écrira : Mon Alice en ville. Cette pièce, inspirée de ses rencontres avec les habitants de la ville de Bourgoin, est en fait une première version du texte : Alice pour le moment !

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *