logo-article

Black Acid Soul

Lady Blackbird

A la croisée du jazz acoustique et de la soul classique

 

Présentée par de nombreux médias comme la nouvelle Nina Simone, Marley Munroe aka Lady Blackbird cultive intelligemment, efficacement et parfaitement cette filiation. D’ailleurs dès l’ouverture de l’album elle reprend une chanson emblématique de celle-ci. Et comme cette dernière, Lady Blackbird possède la capacité de s’approprier n’importe quelle chanson de variété internationale et de la faire sienne. Ainsi au long des onze titres proposés, elle roucoule, chante, implore ou grogne et captive. Elle transfigure ici des reprises d’Allen Toussaint, Tim Hardin, Bill Evans ou encore Joe Walsh soit toutes les composantes des musiques populaires américaines pour en donner une version purement idiosyncratique et magnifique. Pour son premier album, elle incarne ainsi avec émotion, conviction et profondeur chaque pièce musicale.

 

 

Formée à l’école dominicale des Gospel singers américains, Lady Blackbird possède une voix qui combine l’émotion de Nina Simone, avec l’énergie de Tina Turner. Mais en plus des qualités d’interprétation de la chanteuse, la réussite de l’album provient aussi du talent des autres interprètes. Ainsi le producteur et guitariste possède-t-il une longue expérience comme musicien dans la rock music, tout comme le batteur. Et le pianiste accompagna les dernières prestations de Miles Davis. Au final Lady Blackbird et son équipe proposent un très bel album de jazz-soul émouvant, sensuel et déchirant.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.