logo-article

Betty

Tiffany McDaniel

"Ce livre est à la fois une danse, un chant et un éclat de lune, mais par-dessus tout, l’histoire qu’il raconte est, et restera à jamais, celle de la Petite Indienne."

C’est par ces mots que l’auteure introduit son récit, magnifique hommage à sa propre mère.

Fille d’un père cherokee et d’une mère issue de la classe moyenne blanche, la petite Betty grandit avec ses huit frères et sœurs dans les contreforts des Appalaches de l’Ohio.

A travers le quotidien de sa famille, nous sommes immergés dans l’Amérique rurale et conservatrice des années 1950 à 1970. Betty raconte les discriminations ordinaires, exprime la difficulté de trouver sa place en tant que métisse et en tant que femme dans un monde où la précarité économique et sociale de son peuple semble immuable.

En grandissant, elle découvre de lourds secrets pesants sur les siens et c’est aussi contre une destinée familiale déchirante qu’elle va devoir se battre.

La surprise de ce roman, c’est la force de vie qui s’en dégage malgré les ressorts tragiques. Par sa plume lyrique très fluide, l’auteur instille une poésie et une lumière qui nous imprègnent durablement.

Personnage haut en couleurs, le père de Betty enchante tout le récit de sa fantaisie, de sa sagesse et de ses légendes apaisantes. D’ores et déjà célébré par certains comme l’une des plus belles figures paternelles de la littérature, il va apprendre à sa fille à être résolument fière de son identité.

Un très beau livre sur l’émancipation féminine, la sororité et l’amour filial.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *