logo-article

Bandung

: chronique d'un monde en décolonisation

Richard Wright

Richard Wright, célèbre écrivain, fut le seul journaliste américain noir à la conférence de Bandung en 1955.

Y étaient réunis les pays d’Asie et d’Afrique fraichement indépendants, refusant de s’aligner entre les deux blocs de la guerre froide. Entre récit littéraire agrémenté de dialogues et d’anecdotes, et essai politique, ce texte aborde de nombreux sujets qui raisonnent encore pour les pays anciennement appelés « tiers monde » : colonisation et rapport à l’Occident, racisme, mais aussi question centrale et fédératrice de la religion. Quant à la préface d’Amzat Boukari-Yabara, elle met bien en lumière le parcours et les engagements de Wright, parfois pris dans des contradictions entre panafricanisme et anticommunisme. Une belle plume pour une chronique sensible d’un moment crucial des décolonisations.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.