logo-article

Apeirogon

Colum McCann

Un apeirogon est un polygone au nombre infini de côtes. Drôle de titre pour ce dernière livre de Colum McCann. Mais ce n’est pas seulement le titre qui est surprenant, car la forme, elle aussi, est assez déroutante. Pas loin de 1000 petits (voire très petits) chapitres, fragments épars, ramifications qui nous poussent à nous questionner pour trouver la clé de lecture. Et pourtant…

C’est l’histoire de deux pères qui font ensemble le tour du monde…Dit comme ça, on pense à un conte. Seulement, on est au XXIe siècle, Rami Elhanan est israélien et Bassam Aramin, palestinien. Tous les deux ont perdu leurs filles. Smadar, la fille de Rami a été victime d’un attentat suicide en 1997, à l’âge de 14 ans. Abir, la fille de Bassam, a perdu la vie en 2007, à l’age de 10 ans, fauchée par une balle en caoutchouc tirée par un soldat israélien. Et ceci n’est pas une fiction littéraire, mais une dure réalité du conflit israélo-palestinien.

Pour ne pas se laisser dévorer par la haine, les deux pères prennent l’engagement dans le mouvement les Combattants de la Paix. Ils se déplacent pour parler à qui veut entendre, de leur peine, des humiliations ordinaires, des check-points, de la violence qui ravage les vies des jeunes. Ils parlent de difficile mais salutaire dialogue qu’il faut rétablir à tout prix pour arrêter cette tragédie sans fin.

C’est un livre érudit qui arrive à nous tenir en haleine, sans émotion facile et sans pathos.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *