logo-article

À la ligne, feuillets d’usine

Joseph Ponthus

"Rêvant d'Ithaque · Nonobstant la merde"

Coup de cœur pour cet ovni littéraire, réjouissant tant par son contenu que par sa forme originale, musicale et cadencée.

C’est l’histoire d’un quadragénaire d’aujourd’hui qui n’a pas d’autre choix que d’embaucher à l’usine, d’abord dans les conserveries de poissons, puis dans les abattoirs bretons.

Cette expérience est pour lui une déflagration physique et mentale. Par de courtes phrases très rythmées, il décrit ainsi le bruit des machines, les odeurs, les carcasses, les horaires délirants, les gestes répétés à l’infini, la souffrance du corps et l’épuisement. Il n’oublie pas les moments d’humour et de solidarité entre ouvriers et émaille son récit de nombreuses échappées surréalistes.

Pour tenir le coup, il se rappelle « sa vie d’avant » et voyage en pensées à travers les mots de ses auteurs fétiches : Apollinaire, Céline, Aragon, Dumas, Trenet… Les lignes de production deviennent alors le théâtre d’une odyssée burlesque qui ravit le lecteur jusqu’au point final.

L’usine bouleverse mon corps
Mes certitudes
Ce que je croyais savoir du travail et du repos
De la fatigue
De la joie
De l’humanité

[…]

« Les sous à aller gagner racler pelleter avec les bras
le dos les reins les dents serrées les yeux cernés et
éclatés les mains désormais calleuses et rêches la
tête la tête qui doit tenir la volonté bordel »

[…]

Encore quelques tonnes de sabres de grenadiers et de lieus
Aujourd’hui j’ai dépoté trois cent cinquante kilos de chimères
J’ignorais jusqu’à ce matin qu’un poisson d’un tel nom existât

[…]

et même si nous ne sommes que mercredi et que l’enfer sera sans doute ce nouveau samedi travaillé
L’usine serait ma Méditerranée sur laquelle je trace
les routes périlleuses de mon Odyssée
Les crevettes mes sirènes
Les bulots mes cyclopes
La panne du tapis une simple tempête de plus
Il faut que la production continue
Rêvant d’Ithaque
Nonobstant la merde.

Joseph Ponthus, parti trop tôt en 2020, fut récompensé par 10 prix littéraires pour ce premier roman.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *