Une histoire d’union

- M&S

Alors qu’un accord entre les partis de la gauche semble voir le jour, les médias se font l’écho de ces moments d’histoire politique du XXe siècle, pendant lesquels, le rapprochement, voire l’union a été possible.

Ce 2 mai, l’historien et sociologue Pierre Rosanvallon, invité des matins de France Culture rappelait, en effet, l’histoire de ces accords électoraux des partis de gauche. Il est ainsi revenu sur la date anniversaire du 3 mai, en référence au 3 mai 1936, qui avait vu la victoire du Front Populaire (coalition entre la Section française de l’Internationale ouvrière –SFIO-, le Parti radical et le Parti communiste mais aussi d’un ensemble de mouvements antifascistes) aux législatives.

Retronews, le site de presse de la Bnf (consultable gratuitement et intégralement à la BmL et à distance pour les abonné.e.s), a consacré un article fort intéressant sur la façon dont les médias de gauche et de droite avaient alors réagi à l’annonce du programme minimum commun du Front populaire, annoncé en janvier 1936…

Un autre écho du XXème siècle nous provient de l’établissement du fameux ” Programme commun “, entre le Parti communiste, le parti radical de Gauche (PRG) et le Parti socialiste annoncé le 27 juin 1972.

Un parcours thématique sur l’Union de la gauche est à retrouver sur le site de l’Ina, dont un extrait du meeting du 1er décembre 1972,  qui réunissait plus de 100 000 personnes pour écouter sur la même tribune, François Mitterrand, Georges Marchais et Robert Fabre.

 

Pour aller plus loin…dans nos collections :

et tant d’autres références sur le catalogue de la BmL

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.