Un an de confinement : la galère des étudiants

- Entshukdigubg

logo-article
visuals-2TS23o0-pUc-unsplash Carlos X.@Sunsplash

Le 19 mai 2021, la France déconfine. Depuis des mois, les étudiants ont subi de plein fouet la précarité numérique. Certains ne possèdaient pas de bonne connexion ou de matériel approprié. L’ isolement engendrait une détresse de plus en plus prégnante  dans la communauté étudiante. Nombre d’ entre eux ont flanché, usés par la solitude et l’ absence de perspectives. Huit heures seul devant un écran ne favorise pas la concentration. D’ après l’ Observatoire National de la vie étudiante,  ils ont été les oubliés de la crise. 50% des étudiants sont inquiets pour leur santé mentale. Et selon Ipsos, 23 pour cent des étudiants ont eu des pensées suicidaires. L ‘enseignement à distance devient un instrument de sélection cachée entre ceux qui ont un équipement informatique adéquat ou ont un logement confortable. Le risque réel est celui d’ un décrochage massif. Déjà, déconsidérée par le milieu politique, l’image des universités est ternie par la gestion du confinement.
Pour conclure, 2 millions d’ étudiants ont fait preuve d’ une grande patience, face à d’ inédites privations de liberté.

Pour en savoir plus :www.rue89lyon.frle journal des corps confinés des étudiants de lyon 1

Main basse sur l’ université.-Philippe Blanchet.-Textuel

Université et recherche.-Jean-Marc Monteil.-PUG

L’ université ‘université en première ligne : à l’heure de la dictature numérique.- Philippe Forest.-Gallimard

Enquête sur les conditions de vie des étudiants pendant la crise

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *