Quel impact écologique pour la restauration à emporter ?

- Maud C

logo-article
delivery-5123422_1280 Pixabay

Renforcé par la pandémie de Covid-19, le développement de la livraison de repas et de la vente à emporter, induit de nombreux déchets. Sur 2100 restaurants sondés en février 2021, 67 % disaient pratiquer la vente à emporter. Dans une vidéo accordée au média Brut, Moïra Tourneur, responsable du plaidoyer Zero Waste France, décrypte le contenu d’une commande à emporter et le recyclage des emballages: contenants pour les sauces, serviettes, couverts, selon leur matériaux. Afin d’enrayer la production excessive de ces déchets, le ministère de la Transition écologique a signé le 15 février 2021 une charte d’engagement avec 19 acteurs du secteur de la restauration livrée, dont Uber Eats, Deliveroo ou Metro. Cet engagement s’inscrit dans les orientations que la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire a fixé pour la sortie du plastique à usage unique.

Quelques ouvrages pour aller plus loin :

Covid-19 et réchauffement climatique : plaidoyer pour une économie de la résilience / Christian de Perthuis, DeBoeck, 2020

Guide des mouvements zéro : pour un futur (enfin) désirable / Justine Davasse ; illustrations de Lucy Nuzit, Tana éditions, 2020

Territoires zéro waste: guide pratique pour révolutionner la gestion locale des déchets / Flore Berlingen, Laura Châtel, Thibault Turchet ; [publié par] Zérowaste France, Rue de l’Echiquier, 2019

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *