Pollution de l’air : plusieurs milliers de décès évités lors du premier confinement

- scorroyer

A partir du 17 mars 2020, et pendant tout le premier confinement, les français ont été contraints de réduire leurs déplacements au strict indispensable.

Cela a eu des effets sur leur santé, l’économie, mais aussi l’environnement. Les émissions de polluants ont ainsi été fortement réduites. Ceci a eu pour conséquence indirecte de réduire la mortalité liée à la pollution. C’est ce que démontre santé Publique France dans son dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire.

En effet, d’après l’étude présentée par Santé Publique France, 2300 décès liés à l’exposition aux particules fines, et 1200 décès liés à celle au dioxyde d’azote ont pu être évités grâce à la réduction de l’émission de polluants lors du premier confinement.

Plus d’infos sur : Santé magazine : Pollution de l’air : 3500 décès épargnés pendant le premier confinement

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.