NFT et musique ? A suivre, ou pas.

- La COGIP

logo-article

En très très gros un NFT est un fichier numérique accompagné de son certificat d’unicité et d’authenticité numérique.  Ce qui permet de lui attribuer une valeur (artificielle ?) dans une logique de marché. Il s’agit d’être le propriétaire de l’original numérique… Bref, appliqué au monde de la culture et de la musique pour ce qui nous occupe, c’est assez flou et surtout fumeux.

Et Brian Eno nous alerte sur l’absence de pertinence de ce format pour la création musicale. Son coup de gueule a été repris maintes fois, et nous prenons la balle au bond, en espérant que le débat sera fécond.

Citons le :

“La plupart des gens qui imaginent les NFTs pensent surtout à la façon dont ils vont pouvoir gagner de l’argent avec (…)”

Les NFT me semblent juste un moyen pour les artistes de participer un peu au capitalisme mondial. C’est notre propre petite version mignonne de la financiarisation. Comme c’est mignon : maintenant les artistes aussi peuvent devenir des petits cons capitalistes”

Et ils ne se gênent pas. Nous ne citerons pas de noms car c’est plutôt le débat qui nous intéresse. Et après tout, on n’a peut-être pas encore pigé.

Donc à suivre !

 

Brian Eno critique les NFT

👀 Steve Aoki stoppe carrément son set, excité par l’achat d’un NFT à 859 000$

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.