Le retour des Rencontres d’Arles

- ycadet

Les rencontres d’Arles qui ont dû renoncer en 2020, pour la première fois en 50 ans d’existence, à présenter leur édition en raison de la crise sanitaire, sont de retour cet été. Les organisateurs de la 52e édition annoncent un programme « adapté » qui débutera le 4 juillet. Basé sur celui de 2020 construit par Sam Stourdzé autour du thème de la résistance, il en proposera un prolongement intégrant le féminisme, l’histoire post-coloniale et l’écologie. En raison du contexte sanitaire, l’ambition des rencontres a été réduite: moins de lieux investis pour des expositions surtout concentrées sur le centre historique, avec une ouverture sur les jardins de la ville.
« L’édition 2021 a été confiée à Sonia Voss, qui s’appuiera sur un nouveau concept scénographique mettant les projets en dialogue les uns avec les autres. » Christoph Wiesner, nouveau directeur des Rencontres de la photographie 2021

Parmi toutes les expositions on pourra voir :

Sabine Weiss, la dernière représentante vivante de l’école humaniste française.

Charlotte Perriand,  l’architecte qui au cours des années 30 utilisa la photographie pour défendre sa conception d’une architecture dévouée à l’amélioration des conditions de vie.

The New Black Vanguard présente des artistes qui, dans une fusion de la photographie d’art et de la mode questionne la représentation du corps noir.

Ou encore le portrait sous l’angle des typologies avec Pieter Hugo.

Pour voir le programme complet, le site officiel des Rencontres

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *