Le hamburger en fête

- par ABC

logo-article

 

Si la Journée internationale du hamburger fêtée le 13 Octobre est peu suivie, la célébration du fameux sandwich est une affaire quotidienne. A en croire les chiffres, le marché américain s’élevait à 110 milliards de dollars en 2000, contre 224 milliards en 2020.

 

Comme son nom l’indique, c’est à Hambourg, grand port allemand relié à la Mer du Nord, accueillant au XIXe siècle un important flux migratoire d’Europe du Nord vers les Etats-Unis qu’on consommait du bœuf haché avec de l’oignon et des croutons de pain. Ce qui reste incertain, c’est la date et le lieu de rencontre des boulettes de viande hachée avec le pain, le mariage des deux éléments qui a donné naissance au hamburger tel que nous le connaissons aujourd’hui. Etait-ce dans un café à Athens, au Texas, en 1880 ou plutôt à Seymour, dans le Wisconsin, en 1885, à l’occasion d’une foire ?

 

L’aventure américaine puis mondiale se poursuivit avec la commercialisation du hamburger par la chaîne White Castle en 1921, puis le Wimpy ouvert en 1934 à Bloomington dans l’Indiana, avant l’avènement de Mc Do, basé sur le speedee service inventé par les frères Richard et Maurice Mc Donald en 1948 dans leur comptoir de San Bernardino en Californie.

 

 

Pour aller plus loin :

Une histoire de hamburger-frites de Didier Porquery raconte ce périple singulier. Dans Mythologies, Roland Barthes consacre un chapitre intéressant au bifteck frites, aliment nationalisé en France. Enfin, pour ouvrir la réflexion sur l’impact du fastfood sur les mœurs culinaires et analyser le phénomène Mc Do, Les fils de Mc Do : la McDonalisation du monde du politologue lyonnais Paul Ariès ainsi que son Petit manuel anti-Mc Do pour les petits et les grands.

 

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *