Envie trop pressante d’uriner : comment ça marche ?

- par Sabine Bachut

Dans l’article du magazine Sciences & vie : Biologie cellulaire : on a compris comment nous vient l’envie d’uriner, des chercheurs de Californie ont identifié le mode de fonctionnement qui déclenche l’envie d’uriner. Ce sont des récepteurs de pression situés dans la membrane de la vessie qui déclencheraient le signal qui alerte sur le fait d’uriner.

Ces récepteurs utilisent des canaux nommés « Piezo » qui traversent la membrane de cellules nerveuses. Ces canaux sont impliqués dans notre sens du toucher, d’après le magazine Pour la science dans l’article : Les molécules du toucher se dévoilent.  »

Ce sont des canaux ioniques – c’est-à-dire des pores dans la membrane cellulaire qui permettent le passage des ions – sensibles à une tension mécanique. Ils sont associés  au fonctionnement de certaines protéines dans le sens du toucher, notamment Piezo1 et Piezo2 qui sont impliquées les mécanismes du sens du toucher. C’est d’ailleurs une défaillance de la protéine Piezo2 qui a été identifiée dans le problème des personnes dont l’envie d’uriner est trop pressante.

Après, comme le précise le professeur Ardem Patapoutian : « Nous avons beaucoup appris sur la façon dont les cellules communiquent, et c’est presque toujours par signalisation chimique. Ce dont on est en train de s’apercevoir aujourd’hui, c’est que la sensation mécanique d’une force physique est aussi un mécanisme de signalisation. Et pour l’heure, on en sait très peu à ce sujet. »

Pour comprendre plus finement le fonctionnement des canaux Piezo, un article de l’Inserm : Les protéines Piezo forment une nouvelle famille de canaux ioniques activés mécaniquement du Professeur Bertrand Coste.

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *