Encore une liste !

- Modifié le 05/07/2022 FLO L

logo-article
cheval bleu et vache orange

Les vacances approchent et pour ne rien oublier nous sommes nombreux à établir des listes. D’ailleurs même en dehors des périodes de vacances la liste occupe bien souvent une place essentielle dans l’organisation et le désordre de nos vies.

C’est peut-être la faute de la Vache orange du Père Castor qui rappelle ainsi le Cheval bleu à l’ordre au moment de partir en virée à la ville : « As-tu une liste ? demanda la vache, on ne va pas en ville sans une liste de commissions. »

Ce qui semble évident pour cette chère Vache Orange intrigue d’ailleurs bien des intellectuels, des écrivains et des poètes.

Tout d’abord l’inégalable Vertige de la liste d’Umberto Eco qui savait si bien lire notre monde, ou encore l’ anthropologue Jack Goody qui dans La raison graphique voit en la liste écrite « un dispositif spatial de triage de l’information ». C’est bien dit n’est-ce pas ?

Nous pouvons d’ailleurs trier et Penser/ Classer  avec Georges Perec grand listeur s’il en fut :

 […] rien ne semble plus simple que de dresser une liste, en fait c’est beaucoup plus compliqué que ça n’en a l’air : on oublie toujours quelque chose, on est tenté d’écrire etc., mais justement, un inventaire, c’est quand on n’écrit pas etc. 

Dans ses Questions de poétique japonaise, Jacqueline Pigeot décrypte l’usage de la liste et de l’inventaire dans la poésie classique japonaise, comme pour découper et recomposer le réel. C’est peut-être également cela que souhaite suggérer Prévert et son poème-liste : l’Inventaire , rythmé par des ratons laveurs et qui laisse une grande liberté d’interprétation.

Sous la plume de Johan Faerber, deux belles pages du Dictionnaire sauvage Pascal Quignard analysent le rapport de l’écrivain avec les listes, lui laissant la conclusion, extraite de Sordidissimes :

Qu’est-ce qu’une liste d’adieux ? C’est l’envers d’une liste de courses. Qu’est-ce que l’envers d’une liste de courses ? Un roman.

Voici d’ailleurs une brillante illustration de ces propos : Sinon j’oublie de Clémentine Mélois qui collectionne les listes de commissions … et imagine leurs auteurs.

Encore et toujours cette fameuse liste de courses jugée indispensable, rappelons-le, par la Vache Orange. Aurions-nous bouclé la boucle ?

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.