Ecriture de la course

- Modifié le 03/09/2021 FLO L

logo-article
Abebe Bikila

Les rencontres paralympiques clôturent les jeux olympiques Pékin 2020, l’été va finissant, les écoles sont ouvertes, bref c’est la rentrée. C’est le moment des nouvelles (parfois bonnes mais pas toujours) résolutions : garder son calme, mieux se nourrir et faire du sport. Courir par exemple. Comme l’écrivain japonais Haruki Murakami qui, s’inquiétant de prendre du poids à sa table de travail, se mit à pratiquer la course à pied. Son Autoportrait de l’auteur en coureur de fond décrit pourquoi et comment écrire et courir sont pour lui un même combat.

Dans son Petit éloge du running Cécile Coulon n’en pense et n’en écrit pas moins lorsqu’elle constate :

Car en course, lorsqu’on part sans se poser de question, il arrive souvent que l’on trouve une réponse sur sa lancée.

Avant ce petit essai, la romancière avait confronté un de ses personnages au monde de joie et de douleur de la course à pied dans Le cœur du pélican.

Les performances et la vie de certains athlètes sont du pain béni pour les romanciers.

On comprend aisément pourquoi Jean Echenoz a fait d’Emil Zátopek le héros de son roman Courir. En effet, le coureur tchécoslovaque réalise un exploit hors norme aux jeux olympiques d’Helsinki en 1952 avec une triple victoire : sur le 5 000 m, le 10 000 m et le marathon. Il prendra part au Printemps de Prague en 1968 et soutiendra le réformateur Alexander Dubček.

C’est le coureur éthiopien Abebe Bikila qui est mis à l’honneur dans Vaincre à Rome de Sylvain Coher. Son nom ne vous évoque peut-être rien ; mais précisons qu’il s’agit de ce coureur, vainqueur du marathon aux jeux olympiques de Rome en 1960, qui courait pieds nus.

Et pour méditer lors de votre prochain jogging, cette métaphore de Romain Gary dans La promesse de l’aube :

Je vois la vie comme une grande course de relais où chacun de nous avant de tomber doit porter plus loin le défi d’être un homme.

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *