Du polar comme préfiguration meurtrière

- Yôzô-san

S’il n’est pas rare dans le polar qu’un auteur se révèle avoir eu un passé criminel  ̶  on pense immédiatement à Anne Perry dont l’histoire a inspiré Créatures célestes à Peter Jackson, ou à Sam Millar dont le premier roman relatait le casse de la Brink’s auquel il avait participé en 1993  ̶  il est plus rare qu’un auteur sombre dans le crime. Et pourtant…

picture

Ce 25 mai 2022, après huit heures de délibération, un jury, réuni depuis 26 jours dans le tribunal criminel de Portland (Oregon), a déclaré l’auteure Américaine Nancy Crampton Brophy, âgée de 71 ans, coupable du meurtre de son époux, Daniel Brophy, tué de deux balles en 2018. La raison de cet acte ? L’appât du gain, et plus précisément l’assurance-vie de son mari dont elle était la bénéficiaire.

Auteure d’un essai publié sur le web en 2011 intitulé How to murder your husband (Comment tuer son mari), sorte de livre pratique dans lequel elle développait une méthode criminelle pour réaliser le meurtre parfait, Nancy Crampton rejoint le petit cercle des auteurs qui ont préfiguré dans leur œuvre littéraire un meurtre qu’ils allaient commettre.

pictureEn 2021, Lyndon McLeod avait été abattu par la police du Colorado après une série de meurtres qu’il avait précédemment couchés sur papier dans sa trilogie policière intitulée Sanction (écrite entre 2018 et 2020 sous le nom de plume Roman McClay) dans laquelle il détaillait jusqu’au nom de ses futures victimes. Auteur méconnu avant toute cette affaire, ses romans s’arrachent désormais à prix d’or sur le web, sans pour autant avoir su convaincre aucun éditeur professionnel.

En 2007, l’auteur Krystian Bala a été condamné par un tribunal polonais à 25 ans de prison pour le meurtre de l’homme d’affaire Dariusz Janiszewski. C’est en lisant Amok que Jacek Wroblewski, détective chargé de l’enquête, a été convaincu de la responsabilité de Bala dans cette affaire et a tout mis en œuvre pour le coincer. Par le caractère inattendu de cette affaire restée irrésolue pendant trois ans avant que le détective Wroblewski ne s’y intéresse, et l’attitude particulièrement arrogante de Bala, l’histoire a intrigué, outre l’écrivain et journaliste David Grann qui en a fait un livre, et le monde du cinéma qui en a tiré un film intitulé Dark Crimes avec Jim Carrey et Charlotte Gainsbourg.

picture

Nul doute, quand on voit le succès que connaissent actuellement les documentaires, romans ou podcasts dédiés au true crime (courant né aux USA, avec Truman Capote pour la littérature et Richard Fleischer pour le cinéma, proposant une analyse ou fictionnalisation de crimes réels), qu’une certaine forme de célébrité attend désormais Nancy Crampton, à défaut d’une reconnaissance littéraire.

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.