Du nouveau côté grammaire

- Modifié le 29/10/2021 FLO L

logo-article

Les éditions Actes Sud, en collaboration avec l’Imprimerie nationale, viennent de publier La grande grammaire du français, un projet démarré en 2002 et réalisé par une équipe de 59 linguistes. Son ambition est de décrire le français tel qu’il se parle et s’écrit à partir de 1950. La couverture de l’ouvrage opte avec conviction pour le sigle GGF.

Bientôt dans les collections de la BmL ? …

Dans son dictionnaire culturel Alain Rey précise que grammaire vient du grec grammatikê « art de lire et d’écrire les lettres ». Et nous donne cette définition : Ensemble des règles à suivre pour parler et écrire correctement une langue. Le terme de grammaire désigne aussi un livre, un traité, un manuel … de grammaire.

Parmi les grammaires qui ont marqué l’histoire de la langue française :

  • 1530 : L’éclaircissement de la langue française de John Palsgrave, prêtre catholique anglais, considérée comme la première grammaire de la langue française et destinée aux Anglais qui souhaitaient apprendre le français.
  • 1660 : Grammaire générale et raisonnée, passée à la postérité sous le titre de Grammaire de Port-Royal, d’Antoine Arnauld et Claude Lancelot ; les auteurs jansénistes préfèrent le français contrairement aux jésuites qui eux privilégient le latin.
  •  1852 : Grammaire nationale des célèbres frères Bescherelle : Louis-Nicolas et Henri-Honoré qui ont perdu depuis leurs prénoms pour passer à la postérité sous l’appellation « Le Bescherelle » collection bien connue des écoliers français.
  • 1911-1940 : Des mots à la pensée : essai de grammaire de la langue française (7 volumes) de Jacques Damourette et Edouard Pichon, neveu du premier, la grammaire se pratique souvent en famille.
  • 1936 : Le bon usage : grammaire française du belge Maurice Grevisse ; cette grammaire, couramment nommée « Le Grevisse » est régulièrement mise à jour. A la mort de l’auteur en 1980, c’est son gendre André Goosse qui reprend le flambeau. Cet ouvrage a fait autorité jusqu’à nos jours. Sera-t-il évincé par la GGF ?

Pour finir, une recommandation pour un usage décomplexé et serein de la grammaire française : la Grammaire alphabétique d’Alain Bentolila. Si vous ne devez posséder qu’un seul ouvrage de grammaire française c’est celui-là. Bentolila fait partie, avec notre regretté Alain Rey, de ces personnes savantes qui n’entendent pas nous impressionner par l’étendue de leurs connaissances mais cherchent toujours la manière de les transmettre afin qu’elles deviennent nôtres. Il croit au pouvoir donné par la maîtrise du langage et déclare :

L’enfant n’apprend pas à parler en grandissant ; c’est le langage qui le fait grandir.

Alors : Que vive la grammaire !

Partager cet article

Poster un commentaire

One thought on “Du nouveau côté grammaire”

  1. benand dit :

    Ah oui : d’ Alain Rey à Bentolila
    La linguistique, la sémantique la sémiologie, la paléographie, la paléontologie, la stylistique, la grand -mère, l’orthographe la phonétique me laissent presque sans voix ! (enfin ” “je ne pense pas” / mJ) : pfffff
    heureusement il y a toujours les brèves de l’influx et cela me réjouit de bonne heure !
    Bonne journée à tout le dpt Litt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *