Dis, quand reviendras-tu ?

- Boxer

Nous allons bientôt fêter les 50 ans de la bibliothèque de la Part-Dieu. Tous les anniversaires sont bons à fêter, surtout quand les cadeaux  pleuvent.

Mais le plus beau cadeau que la bibliothèque de la Part-Dieu pourrait recevoir, c’est vous.

Vous, chers lecteurs, chers passants considérables, chers curieux de tout et de rien, chers hasardeurs, chers amateurs ou professionnels, chers ahuris, chers hagards, chers clivants, chers drôles et moins drôles, chers incertains et chers sûrs de tout, chers voyageurs ardents, chers sédentaires patentés, chers amoureux des arbres, chers amoureux de la bonne chère, chers citoyens très remontés, chers philanthropes pétris d’espoir, chers misanthropes revenus de tout, revenez, oui, revenez en bibliothèque.

Sans doute avez-vous toutes les raisons de nous oublier.

Mais quand bien même : tout est un peu vide ici sans vous.

J’ai beau t’aimer encore, j’ai beau t’aimer toujours,
J’ai beau n’aimer que toi, j’ai beau t’aimer d’amour,
Si tu ne comprends pas qu’il te faut revenir,
Je ferai de nous deux mes plus beaux souvenirs,
Je reprendrai la route, le monde m’émerveille,
J’irai me réchauffer à un autre soleil,
Je ne suis pas de celles qui meurent de chagrin,
Je n’ai pas la vertu des femmes de marins,
Dis, quand reviendras-tu…
Les plans secrets pour se faire surclasser - Déplacements Pros

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.