Des étoiles plein les pages.

- Modifié le 09/04/2021 Yôzô-san

Cette semaine, l’exploration spatiale est à l’honneur. On célèbre ainsi par moins de quatre événements qui ont émaillés l’histoire de cette conquête ; la Nuit de Youri qui marque l’anniversaire du premier vol spatial habité par Youri Gagarine le 12 avril 1961, le retour sur terre de la Mission Apollo 13 le 17 avril 1970, six jours seulement après son lancement à cause de l’explosion du réservoir d’oxygène du vaisseau, la désintégration de Spoutnik 2 (14 avril 1958), satellite qui emmené en orbite la chienne Laïka, et le lancement le 16 avril 1972 de la mission scientifique Apollo 16 depuis le centre spatial Kennedy situé en Floride.

Qui d’entre nous n’a jamais rêvé d’être le premier à fouler le sol d’une planète fraichement découverte, de se confronter au silence assourdissant de l’espace ou d’observer la course de la terre autour du soleil depuis un vaisseau spatial ? Certainement pas les écrivains, chez qui on trouve dès l’antiquité de telles velléités avec des descriptions de machines volantes permettant de voyager dans l’espace dans l’épopée sanskrite du Ramayana ou dans L’histoire vraie de Lucien de Samosate. Si les littératures de l’imaginaire ont fait la part belle à l’exploration spatiale avec le sous-genre du space opera, on oublie souvent que les auteurs de littérature générale eux-aussi rêvent de l’infini. Voilà donc quatre titres pour embarquer vers d’autres cieux en leur compagnie.

 

L’étoffe des héros, Tom Wolfe

Les fameux « Mercury Seven » – Copyright : NASA

Adapté au cinéma par Philip Kaufman en 1983, L’étoffe des héros s’intéresse aux pionniers américains du vol spatial. À travers l’histoire des sept pilotes sélectionnés pour le programme Mercury au moment où URSS et USA se livrent une lutte sans merci pour la suprématie dans l’espace, Tom Wolfe s’interroge sur la fabrique de ces héros américains que sont les astronautes et sur les fondements de la conquête spatiale américaine. Un roman magistral.

 

 

Insigne de la navette du programme Mir  – Copyright : NASA

Léna, Virginie Deloffre

Paru en 2012, Léna nous plonge dans les années noires de la perestroïka. Léna est une jeune femme mariée à un pilote de chasse nommé Vassia. Sa vie est rythmée par les absences de son époux qui a les yeux rivés sur l’espace tandis qu’elle affronte le quotidien pas forcément évident de l’URSS de la fin des années 80. Quand son mari est sélectionné pour faire partie des cosmonautes envoyés sur Mir, tout change. Il touche enfin son rêve du bout des doigts et va s’y consacrer corps et âme. Un très beau roman sur ceux que les spationautes laissent derrière eux pour assouvir leur fascination pour l’espace et sur ce qui arrive quand ils en reviennent.

 

Le vent de la lune, Antonio Muñoz Molina

L’équipage d’Apollo 11 – Copyright : NASA

21 juillet 1969. Dans sa chambre, écrasé par la chaleur de l’été andalou, un jeune garçon de treize ans suit avec ferveur les premiers pas de l’homme sur la lune. À travers la lecture d’ouvrages consacrés à l’astronomie qu’il emprunte à la bibliothèque, il s’évade, se rêve cosmonaute et explorateur loin de son village et de la pauvreté qui l’entoure. Dans ce roman d’inspiration autobiographique, Antonio Muñoz Molina met en parallèle le destin de Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins, leur isolement, leur angoisse et leur soif de découverte avec celles qui l’animaient lui enfant. Une lecture émouvante et poétique qui met en avant la nécessité de rêver.

 

Lancement de la navette Atlantis le 8 juillet 2011 – Copyright : Rawpixel Ltd

La vie est faite de ces toutes petites choses, Christine Montalbetti

Le 8 juillet 2011, la navette spatiale Atlantis pour son dernier vol. À son bord quatre astronautes : trois hommes et une femme dont la mission est d’amarrer un module de stockage à la Station spatiale internationale. Dans ce roman, Christine Montalbetti nous invite à suivre ces quatre spationautes pendant la dizaine de jours qu’ils vont passer ensemble et s’intéresser aux petits riens du quotidien à bord d’une station spatiale. Comment cuisine-t-on en apesanteur ? Comment occupe-t-on son temps libre tout là-haut ? Entre roman et documentaire, ce texte nous plonge dans l’intimité de la Station spatiale et de son équipe. Un point de vue pour le moins imprenable, au plus près de la conquête spatiale.

 

Bon voyage.

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *