De l’art sur la lune

- ycadet

logo-article
Lune : la face cachée de la Terre, B. Melguen, C. Sauvat, La Martinière, 2015

Dans le but, selon lui, de célébrer les réalisations passées et futures de l’humanité et de créer un “art universel”,  l’artiste contemporain Jeff Koons s’apprête à envoyer des sculptures sur la lune. Le projet appelé Moon Phases marquera pour l’artiste son entrée dans le Monde des NFT (non-fungible token) ou JNF en français (Jeton non fongible) ces nouveaux titres de propriétés numériques non interchangeables apparus il y a quelques années. Ainsi chaque objet (sculpture) envoyé par l’artiste sur la lune aura une version numérique qui sera, elle, vendue sur terre. Une partie des profits de la vente de ces NFT sera reversée à Médecin sans frontières. Malgré cette dimension philanthropique du projet, habitué des controverses et des scandales, Koons ne manque pas de soulever encore une fois les vives réactions de ses détracteurs. En effet, on ne se bouscule pas pour défendre l’artiste et sa nouvelle idée.  Mais on aurait peut-être tort de la rejeter d’emblée comme une proposition “kitsch” de plus de sa part. Le projet soulève en effet beaucoup de questions sur le sens et le pouvoir de l’art. En ce sens, Koons joue encore là incontestablement son rôle d’artiste. Du reste, l’idée d’envoyer de l’art sur la lune n’est pas nouvelle car elle apparait dès les débuts de la conquête spatiale.

Un autre artiste projette lui aussi d’envoyer sur la lune une œuvre d’art. Cette fois les fonds récoltés suite à la vente des NFT  (associés dans ce cas non pas à une œuvre mais à chaque étape du projet) seront intégralement reversés à des associations caritatives portées sur l’égalité, le développement durable, l’éducation et la santé. Contrairement à Koons, le projet de Sacha Jafri ne déclenche pas la dérision. Son geste est même salué par l’ONU qui lui décerne un prix. Dans son message de remerciement, l’artiste explique le sens de sa démarche: « L’envoi de mon œuvre sur la Lune vise à reconnecter l’humanité, à renouer les uns avec les autres ».

D’autres projets comme celui d’un musée ou d’une copie terrestre d’une œuvre déjà sur la lune suffisent à démontrer que l’art n’a pas fini de promettre la lune..

Partager cet article

Poster un commentaire

One thought on “De l’art sur la lune”

  1. John Sceptique dit :

    Et qui va nettoyer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.