Dante poète et politicien

- Modifié le 15/11/2021 ABC

logo-article
Dante poète

“Vous n’êtes faits pour vivre comme brutes,

mais pour suivre valeur et connaissance.”

Dante, “La Divine Comédie”, L’Enfer, Chant XXVI.

 

Cette année, impossible de passer à côté de l’anniversaire de la mort du célèbre poète Dante Alighieri.

 

Il y a 700 ans, le grand florentin qui a voyagé à travers l’Enfer, le Purgatoire et le Paradis, chantre de Béatrice, a quitté ce monde. L’immense œuvre littéraire du  “père de la langue italienne” occulte parfois son engagement civique. C’est d’ailleurs lorsqu’il a acquis une renommée en tant que poète et intellectuel, à partir milieu du XIIIe siècle, que mûrit la passion de Dante pour la politique.

Il s’engage dans un conflit qui embrase la Péninsule italienne entre les Guelfes, proches du pape Boniface VIII, et les Gibelins, soutenant le Saint-Empire romain. Dante combattra aux côtés des Guelfes blancs, en faveur d’une plus grande autonomie de Florence, vis-à-vis de la politique papale.  Souhaitant que le pouvoir du pape se limite au champ spirituel, il est jugé et banni de sa ville natale. L’auteur de la “Divine Comédie” meurt en exil à Ravenne en 1321. La sentence de 1302 n’est révoquée qu’en 2008…

 

Pour en savoir plus :

 

Accusé Dante, levez-vous ! Emission France Culture ;

Dante. Des vies nouvelles, d’Elisa Brilli et Giuliano Milani, Fayard, 2021 ;

Dante d’Enrico Malato, Les Belles Lettres, 2017 ;

Dante. Une vie de Jacqueline Risset, Flammarion, 1995 ;

Dante et son temps de René Gutmann, Librairie Nizet, 1977 ;

Dante et la politique de Jacques Goudet, éd. Aubier-Montaigne, 1969.

 

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *