5G, le grand partage

- par Masan Dpt Sciences

Accessibilité, Navigation, 5G, D'AffairesLa bataille pour l’attribution des licences 5G en France a débuté le mardi 29 septembre. Les quatre opérateurs français (Bouygues, SFR, Free et Orange) vont tenter de se partager le gâteau dans les prochaines semaines. L’arrivée et la mise en service de la 5G sont annoncées pour la fin de l’année 2020. Ses ardents défenseurs nous en vantent les mérites et ses détracteurs les relaient pour pointer les dangers possibles (voire montrer son inutilité).
La 5G viendra donc remplacer la 4G devenue quasi obsolète : le débit promis sera 100 fois supérieur au débit actuel. Alors que certains élus et militants demandent un moratoire, d’autres mettent en avant ce nouveau pilier de l’économie de demain.

Essayons d’y voir plus clair avec cette petite revue de presse, avec plusieurs paramètres à connaitre pour se faire un avis :

  • Définition et explications techniques sur le très bon article de Wikipedia
  • Sur le plan économique :
    • ce sont plusieurs milliards d’euros dans les caisses de l’Etat avec la vente des licences (actuellement autour de 90 millions d’euros la licence (il y en a 11)
    • mais le coût des licences risque de se reporter sur les consommateurs avec une augmentation du prix des abonnements.
  • Sur le plan écologique :
    • une consommation d’énergie plus faible avec la 5G par rapport à la 4G
    • mais la nécessité de renouveler le parc de mobiles (obsolescence presque programmée)
  • Sur le plan sanitaire :
    • des incertitudes fortes sur la santé (l’Anses – agence nationale de sécurité sanitaire – donnera ses conclusions courant 2021, après l’installation des fameuses antennes)
    • mais des progrès pour la télémédecine, ainsi que des améliorations sur les conséquences des ondes : Avec les technologies existantes, le réseau envoie le signal de manière indifférenciée sur une large zone, alors que les antennes actives, en particulier celles utilisant des fréquences supérieures à 1 GHz, permettront avec la 5G de restreindre le signal à la seule zone de présence du terminal en communication. (voir le site de l’ArcepAutorité de régulation des communications électroniques et des Postes)
  • Mais aussi :
    • une nouvelle fracture numérique sachant que l’ensemble du territoire n’est pas couvert par la 4G
    • des craintes sur les libertés individuelles avec la multiplication de l’internet des objets (ou objets connectés)
    • mais il y a aussi une bataille géopolitique qui se trame derrière la 5G : À la veille de son déploiement, la téléphonie mobile de cinquième génération — la 5G — suscite un flot de questions liées à son impact écologique, sanitaire et, plus fondamentalement, aux développements technologiques hors de contrôle. Mais le « grand jeu » de la 5G se mène aussi sur le terrain géopolitique avec, en toile de fond, l’affrontement toujours plus âpre entre les États-Unis et la Chine. (Le monde diplomatique, octobre 2020)

Quelques sources complémentaires :

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *