30 résultats trouvés

Article par Marie-Laure -

Antoine Guilloppé, créateur d’histoires pour la littérature jeunesse

Esprit libre : Antoine Guilloppé fait le choix d’un graphisme épuré, du noir et blanc et d’un jeu des perspectives emprunté à l’univers de la bande dessinée et du cinéma.

Antoine Guilloppé offre aux enfants un cadeau rare et précieux, le livre d'artiste. Invitations au voyage, les albums d’Antoine Guilloppé laissent libre le lecteur d’imaginer, de co-écrire l’histoire, de se l’approprier.

Article par Claire-Solène -

Le fanzine, un univers inconfinable

A la Bml, on aime lire les livres, mais aussi les fabriquer ! Rencontre avec Anne, une bibliothécaire créatrice de fanzines. Le tout emballé avec un paquet d'idées pour créer le vôtre !

Article par Pam -

La Fabrique de l'Info

Image en 30 minutes / Concordances artistiques

un certain concept d'"art étendu"...

Sur papier, en ligne, de presse, artistique, vernaculaire, emblématique, ... notre société actuelle est envahie par un flot d'IMAGES et d'informations qui, parfois, polluent nos espaces. La bibliothèque qui offre un accès libre et gratuit à la presse a proposé trois temps d'arrêt sur image, soit l'analyse d'une photographie de presse largement diffusée au regard d'une oeuvre d'art singulière, le livre d'artiste. Ces confrontations ont permis de décoder avec le public la structuration des images, leurs ressorts, leur essort, leur dissemblance ou concordance ... Ce focus présente ces trois premières séances conjointes entre les départements Société et Arts.

Article par Tori -

Artothèque ?

3/3 Les publics

Les artothèques sont souvent décrites comme étant aux œuvres d’art ce que les bibliothèques sont au livre. Claire Tangy, responsable de l’artothèque de Caen. Emprunter une œuvre d’art c’est aussi simple qu’emprunter un livre. Arman, Pierre Soulages, César ou Louise Bourgeois à portée de main et sans se ruiner : c’est possible ! Grâce aux artothèques, devenir un collectionneur est un jeu d’enfant !

Article par Dalli -

Détonateurs d’images / Ordinaire en gloire

AMC=archive of modern conflict 2/3

L’image modeste poursuit sa trajectoire, un aboutissement espéré : du recueil d’histoires et récits alternatifs à la consécration artistique, l’envisageable inscription au "patrimoine de l’humanité". En 1991, The Archive of Modern Conflict collecte, à titre privé, des photographies relatives à la guerre et aux conflits (1ère et seconde guerres mondiales). Depuis, cette concentration d’images incalculable s’étoffe sans critères thématiques, typologiques s’inscrivant dans une quête interminable, illimitée du bizarre, de l’exception, du BANAL.

Article par Tori -

Artothèque ?

2/3 Les missions

Les artothèques sont souvent décrites comme étant aux œuvres d’art ce que les bibliothèques sont au livre. Claire Tangy, responsable de l’artothèque de Caen. Emprunter une œuvre d’art c’est aussi simple qu’emprunter un livre. Arman, Pierre Soulages, César ou Louise Bourgeois à portée de main et sans se ruiner : c’est possible ! Grâce aux artothèques, devenir un collectionneur est un jeu d’enfant !

Article par Tori -

Artothèque ?

1/3 Historique

"Les artothèques sont souvent décrites comme étant aux œuvres d’art ce que les bibliothèques sont au livre." Claire Tangy, responsable de l’artothèque de Caen. Emprunter une œuvre d’art c’est aussi simple qu’emprunter un livre. Arman, Pierre Soulages, César ou Louise Bourgeois à portée de main et sans se ruiner : c’est possible ! Grâce aux artothèques, devenir un collectionneur est un jeu d’enfant !

Article par Dalli -

AMC=archive of modern conflict 1/3

Le vernaculaire rafraîchit sans diluer

Les collecteurs et pourvoyeurs d’images sont aujourd’hui les suiveurs d’audacieux qui conjuguaient mémoire et invention, les développeurs de concepts qui préfiguraient l’intelligence artificielle. A l’ère de son triomphe, l’image vernaculaire se sacralise. Initiative personnelle ou collective comme celle de l’AMC : the Archive of Modern Conflict, elle assoit sa toute puissance. Rassemblées dans des collections inimaginables, elles supplantent le verbe, dénudent l’intime, se muent en matériau inépuisable et recyclable à l’infini. Médium d’œuvres contemporaines qui les transmutent, les images participeraient à l’élaboration d’un langage universel rejouant la partition du réel, alimentant « bibles ou bréviaires » artistiques…

Article par N C -

Le carnet de voyage : une belle manière de voir ici et ailleurs

Le carnet de voyage n'est pas une création récente. Il invite à partir, destination ailleurs... Source de découvertes et d'ouverture au monde, il peut revêtir des formes très originales et ne pas forcément prendre la forme d'un carnet même si c'est sous ce vocable qu'on le désigne !

Article par Tori -

Puissance subjective

Hermann Amann

La peinture est mouvement et réflexion, tout le reste n'est qu'imagerie

« Il y a des seuils qu’il faut dépasser et la réflexion des pigments dans la peinture artistique est un de ces seuils. La Nouvelle Pigmentation est une réflexion de synthèse technique qui unifie supports, pigments et liant à une molécule vivante. L’intensité de ces moyens est associée au fluor et à un liant qui fait tourner les corpuscules des pigments et les particules de la réflexion des couleurs. Par une longue expérience, j’ai réalisé des œuvres résistantes dans leurs réflexions et traduisant ma réalité picturale, haute en couleur. » Hermann Amann

Article par Tori -

HERMANN AMANN

Yeux à ce monde aveugle je viens

sérigraphie 5 couleurs

À l’origine d’une "rupture pigmentaire", il peint des tableaux très lumineux où formes et couleurs semblent "étrangères à l’expérience humaine" -Alexis Dahan-

Article par Tori -

Réécriture, dé-écriture…

Le livre d’artiste : du recouvrement à l’effacement

"Tout texte est un tissu de citations, issues de mille foyers de la culture. Il n’y a pas de geste originel : le texte est fait d’écritures multiples." Roland Barthes _______________________________________________________________________________________ A partir des années 60, à travers le livre, les artistes expérimentent un nouveau support et questionnent leur démarche avec la contrainte de la page. Ils repensent et revisitent leur processus créatif en utilisant un médium qui permet une plus large diffusion. En général, le tirage n’est pas limité et les prix sont accessibles au plus grand nombre. Du recouvrement à l’effacement, certains d’entre eux jouent avec les mots, les pages et réinventent une écriture visuelle. Il s’agit d’une réflexion sur le concept même du livre : de l’écrit aux arts plastiques, du lire au voir, jusqu’à ne plus rien voir.