46 résultats trouvés

Article par Dalli -

Livre d'artiste /Tirage de tête

Claire Fontaine, vivre et vaincre

Veni, (vidi), vici

Eaux vives, en campagne, militante de l’intranquillité et des provocations utiles …ARTIVISTE. L’artiste est adepte de la mixité culturelle, de la dualité cérébrale et manuelle, des partages spatiaux comme identitaires. Claire Fontaine convoque tous les supports et engage une révolte en quête de victoires pas exclusivement artistiques.

Article par Yves CADET -

Mohamed Bourouissa. El gringo, 2009

"Le Caravage c'est le premier photographe" Mohamed Bourouissa

Article par Tori -

Lucy WATTS

Submergé

Lucy Watts est née en 1988 à Chambéry. Humour et absurdité sont des thèmes récurrents dans ses œuvres. Elle a d’ailleurs fondé « The Society For Putting Humour Back Into Art » (SFPHBIA), dont elle est la seule membre. Elle tourne à la dérision les codes du marketing, et par ce biais, soulève les travers de la société de consommation.

Article par Dalli -

« Les pensées dans la forme ou l’immatériel dans la matière ».

Viriya Chotpanyavisut

à pas de loup en zone photographique

Cube Light échu en ZONE photographique tel un météorite luminescent, irradie au cœur de l’herbe naturellement dessinée ... Il suffit de « Lancer quelque chose en l’air pour que naisse un espace poétique » dit l’artiste. Là, c’est une image onirique.

Article par T. O. -

Christian Boltanski

SIGNAL

Christian Boltanski aborde dans son travail les questions sensibles de la mémoire, du temps de la mort.

Article par Dalli -

Objets d’une parade cérébrale déjantée

Philippe Pétremant

HIPERMAN

Génie dans la bouteille, main étoilée du dunk, croqueur de dés Mallarméens, activateur neuronal, mage nyctalope, "épitapheur" ésotérique, Monsieur Loyal… Hiperman a la tonalité d’une polyphonie sémantique. L’artiste brouille le regard embrume l’esprit, une façon d’animer l’image réinventée chaque fois que nous posons l’œil dans le sien, à portée de main. Philippe Pétremant joue sur la spacialité du discours et des sens de lectures possibles. Il défait les codes de l’art photographique offrant un « semis de propositions secondaires* »

Article par Dalli -

All you can eat

Theo Mercier

« le tronc d’arbre a beau séjourner dans le courant du fleuve, jamais il ne deviendra un crocodile » Seydou Kouyate Badian

Théo Mercier chorégraphie l’humour qui pince et titille le lobe occipital, particulièrement le précuneus (siège de l’imagination parmi 11 autres) dans le sillage de Fluide glacial, Hara Kiri et toilet paper … L’artiste répond (bien malgré lui) aux orientations culturelles en « double A » de la BML pour l’année 2020 : ALIMENTATION et AFRICA en chatouillant notre esprit avec des tocades visuelles déjantées et émétiques. L’esprit de la création se nourrit du monde !

Article par Yves CADET -

White Eagle / Lieu du massacre de Wounded Knee, South Dakota. Série The way back, Dance with the Sioux

"Les paroles des blancs sont écrites sur l’eau" Sitting Bull

Article par Tori -

Entre réalité et cauchemar

Fred Deux

Au commencement était la tache. En 1949, Fred Deux a 23 ans. Il n’a jamais pris de cours. Et puis la peinture l’a saisi ou plutôt les taches de peinture, les taches dans la peinture. Ce fut une révélation. Plus tard, il se mis à dessiner à partir des taches.

Article par Dalli -

Explorateurs et protecteurs de la mémoire RACINE, pourfendeurs de la DESTRUCTION

Babylone / La chambre d’Orphée, Anne et Patrick Poirier

L'or sur rouge claque, éclate, salit et exalte les griffures d'un plan architectural cerné d'écritures sur 26 x 20 cm avec MESOPOTAMIE tel un socle en majuscules. Ce berceau d’une prestigieuse civilisation urbaine est le point de jonction des mots: « Mésopotamie Les formes du rêve entrecroisées et développées prennent naissance dans les formes du rêve…destin saturant le rêve, destin froid comme le rêve…mauvais rêve… ». Freudiens, ceux-ci sont disposés aux confins de l’œuvre Babylone (gravure sur dibond et feuille d’or) glissée dans la Chambre d’Orphée (boite à œuvres et œuvres en boite) pour une dialectique indéterminée...

Article par Yves CADET -

Danila Tkačenko / Usine de traitement du charbon. Russie, République des Komis / Restricted Areas # 22

« C’est sous son propre poids que l’empire va s’écraser » Kubilai Khan

Article par Dalli -

Anthropologique, guérisseur, accoucheur : l’art d’un homme ordinaire ou la philosophie énigmatique de Joseph Beuys selon trois pièces dans les collections de la BML

Le déni d’art de Joseph Beuys

Honni ou encensé, tombé du ciel, rescapé de la steppe, blessé, frileux, ressuscité au pays des Tatars, miraculé du miel, de la graisse et du feutre mêlés, définitivement TRANSFORMÉ : sa biographie construit confusément une légende personnelle et publique, une mythologie artistique. Joseph Beuys utilise son être, des « accessoires » pour le souvenir au même titre que des éléments de son environnement direct : pansements, rognures d’ongles, journaux, rebuts et résidus, des substances pharmaceutiques, ménagères, tout ou presque, combiné selon des principes mécaniques, électriques, chimico-organiques, alchimiques.

Article par Yves CADET -

Zacharie Gaudrillot-Roy / Façades 2-08, 2014

"Pour les surréalistes, la photographie équivalait sur le plan visuel à ce que l'écriture automatique était à la poésie : la photo faisait émerger l'inconscient caché du regard." John Fontcuberta. Le boîtier de Pandore. La photographie après la photographie. ÉDITIONS Textuel, 2017

Article par T. O. -

Claude Lévêque/ Golden world

Figure majeure de la scène artistique contemporaine, Claude Lévêque poursuit une démarche à la fois sensible et puissante, qui puise dans des notions telles que la nostalgie, le pathétique ou encore la vanité, pour faire transparaître le beau. Entre le déchet et le cerveau humain, posée à même le sol tout en étant parée de dorure, la forme représentée dans la sérigraphie Golden World évoque la fragilité de l’homme avec humour et poésie.

Article par Dalli -

Annette Messager, Hallelujah

« Les artistes sont les voyageurs de commerce des mystères rationnels »

Sur le papier se déploie une collection d’utérus colorés impertinents, mortifères, angéliques, messagers... à l’aplomb d’une poitrine dénudée magistrale recouverte d’"Hallelujah" (s) répétés (titre de l’œuvre).

Article par Yves CADET -

Fabienne Ballandras, « Du fric ou boum », 2008

"En travaillant à partir d'images d'entreprises et de revendications sociales qui ont marqué l'actualité depuis quelques années, les codes liés à la communication (marques, enseignes, pancartes...) se sont assez naturellement infiltrés dans les images que je produisais. [...] Je me suis particulièrement attachée aux scènes de revendications en ce qu'elles développent une complexité, un dispositif qui expose le langage".

Article par Dalli -

Urs Lüthi, « Ce qui reste de la clarté »

« Art is the better life »

« Le fondement de mon travail est la condition humaine. Ma conception est née au milieu des années 1960 et s’appuie sur la conviction qu’on ne peut faire l’expérience du monde et le comprendre que de manière subjective. Je ne crois pas à l’objectivité et, en une démarche radicale, je me suis pris moi-même comme objet de mon art « comme miroir de l’univers »

Article par Sylvie AZNAVOURIAN -

ISABELLE. BARCELONE 1990

FREDERIC-VARTAN TERZIAN (1961-1994)

Collection photographique de la Bibliothèque municipale de Lyon

Article par Dalli -

« La volonté d’un rapport d’égalité entre moi-même et les choses est à l’origine de mon travail »

Giuseppe PENONE, Géométrie dans les mains

Emotivité de la surface/spatialité du toucher

De la pensée au geste, du visible au palpable, de la relation à la fusion, Giuseppe Penone éprouve l’émotivité des surfaces, l’instant inédit du toucher. Ce livre d’artiste : une série de 12 photographies (accompagnée d’un écrit) scande les étapes d’un geste questionnant. Une main enserre un objet inconnu dans le sillage esthétique des théâtres d'ombre et de l'analyse photographique du mouvement (cf. Etienne-jules Marey et Eadweard Muybridge)…Graphiquement le tirage des images en négatif (aux accents radiographiques) apporte une dimension dramaturgique à l’action et lui confère un rayonnement particulier...

Article par Tori -

Puissance subjective

Hermann Amann

La peinture est mouvement et réflexion, tout le reste n'est qu'imagerie

« Il y a des seuils qu’il faut dépasser et la réflexion des pigments dans la peinture artistique est un de ces seuils. La Nouvelle Pigmentation est une réflexion de synthèse technique qui unifie supports, pigments et liant à une molécule vivante. L’intensité de ces moyens est associée au fluor et à un liant qui fait tourner les corpuscules des pigments et les particules de la réflexion des couleurs. Par une longue expérience, j’ai réalisé des œuvres résistantes dans leurs réflexions et traduisant ma réalité picturale, haute en couleur. » Hermann Amann