176 résultats trouvés

Article par GLITCH -

A REDECOUVRIR

Lamentations / Emilio de’ Cavalieri (2001)

Il est généralement trompeur de dire « c’est là que tout a commencé ». Les événements, les nouveautés, les inventions sont bien souvent déjà en germe quelque part. Le surgissement ex-nihilo est bien plutôt l’exception. Et les latences obscures, les précédents et esquisses la règle. L’histoire de la musique ne déroge pas à ce schéma. Par exemple, dater d’une seule œuvre, année ou musicien la naissance de la musique baroque ouvre des débats sans fin...

Article par Civodul -

Mélodies françaises / Reynaldo Hahn

Voici à redécouvrir, sortant du silo, tiré des cartons, un album de bon [bary] ton.

Article par GLITCH -

A VOIX BASSES

Où la musique descend grave

Quel est le point commun entre le grand orgue, Barry White et le dubstep ? Un cross-over d'anthologie à Coachella ? Un place au musée de la musique du XXè siècle ? Que nenni ! Mais des basses à vous claquer les viscères, vous pétrir le thorax ou vous ronronner à l'oreille. Voici un petit survol du registre grave, et une plongée dans les abysses de l’audible. Le port du casque est recommandé.

Article par GLITCH -

A REDECOUVRIR

Froberger ou l’intranquillité (2000)

Ce disque est indispensable, à tous les titres. Pour ce compositeur, si original et méconnu. Pour l'interprète, Blandine Verlet, récemment disparue. Et surtout pour le clavecin, cet instrument qu'on avait jusque là jamais vraiment écouté, qu'on avait si mal entendu..

Article par Luke Warm -

à redécouvrir

William Sheller « Lux aeterna » (1972)

Commercialisé en 1972, réédité au bout de 35 ans, vendu à même pas 2000 exemplaires, devenu culte et introuvable (sauf à acquérir des bootlegs parfois hasardeux), cet "album" de William Sheller est en fait une messe composée en 1969 pour le mariage d’amis proches.

Article par Juliette A -

EnsembleALaMaison

Jouer avec d’autres musiciens pendant le confinement, c’est possible !

La musique est un art qui se partage, et même si l'isolement peut-être propice à la création pour certains, d'autres apprécieront de pouvoir continuer à partager la musique qu'ils font pendant cette période. Nous vous proposons ici plusieurs pistes pour continuer à faire de la musique à plusieurs pendant la quarantaine.

Article par GLITCH -

A REDECOUVRIR

BERNHARD GÜNTER « Un peu de neige salie » (1993)

C’était avant Alva Noto, ou Ryoji Ikeda. C’était quelque chose qu’on appelait pas encore "glitch" ou "clicks and cuts". Un manifeste minimaliste radical, une provocation sonore. Une expérience-limite de l’écoute, aussi belle qu’inquiétante, parce qu’elle dérange le plein incessant où nos oreilles ont pris l’habitude de s’oublier. C’était le premier album de Bernhard Günter, "Un peu de neige salie".

Article par Juliette A -

Instrument à découvrir

De la pointe au talon, découverte de l’archet

L’archet peut sembler n’être qu’un accessoire de l’instrumentiste à cordes, alors qu’il a une importance bien plus grande qu’on ne l’imagine et que sa valeur peut être équivalente à celle d’un instrument ! Expressivité, nuances et vélocité doivent beaucoup à ces quelques grammes de bois et de crins.

Article par GLITCH -

A REDÉCOUVRIR

Geografia amorosa / Stefano Scodanibbio (2000)

Ah la contrebasse ! La « grand-mère » ! Débonnaire et chaleureux instrument, gros matou qui tricote au fond d’un big band ou vrombit aux tréfonds de l’orchestre. On ne l’écoute pas vraiment, elle charpente en sourdine. Elle rythme et colore la musique sans qu’on s’en aperçoive. Elle a une pièce de théâtre à son nom, elle paye sa place dans les trains parce qu’elle encombre. Tsoin tsoin. Voilà, c’est la contrebasse.