144 résultats trouvés

Article par Maud C -

Écologie et politique: sélection de revues engagées

A l’aube de l’avènement de l’écologie politique dans les années 1970, la presse écologiste participe à la structuration du militantisme en diverses tendances et constitue dans le même temps un lieu de débat essentiel sur les orientations de ce mouvement naissant. Lors des décennies suivantes, les revues d’écologie tiennent un rôle essentiel lors des différentes campagnes électorales, en mettant à la disposition des candidats des tribunes pour exprimer leurs idées auprès d’électeurs potentiels, bien plus efficacement que n’auraient pu le faire des collectifs électoraux. Encore aujourd’hui, l’engagement politique semble une valeur intrinsèque de la presse écologiste. Voici un petit florilège de revues audacieuses, avant-gardistes et militantes parues entre 1972 et 2015.

Article par B. Yon -

La forêt à chaud

Depuis quelques années, les professionnels de la forêt en Auvergne Rhône-Alpes, comme dans toute l’Europe, s’inquiètent de l’état de santé de certaines essences d’arbres. Le réchauffement climatique représente un gros risque pour le futur des forêts. Réservoir de biodiversité, la forêt a surtout été perçue, au cours de l’histoire, comme un véritable vivier dans lequel les hommes allaient puiser de quoi se chauffer, de quoi construire, de quoi se loger et de quoi fabriquer toutes sortes d’objets indispensables à la vie humaine. Elle reste essentielle sur ces deux versants, c’est pourquoi les professionnels du bois et les organismes chargés de sa gestion réfléchissent à concilier ces différents usages et une préservation pérenne face aux enjeux climatiques.

Article par DptSciencesTechniques -

Fritillaire (fritillaria)

l'évolution à vitesse grand V

Article par Maud C -

Rachel Carson, mère de l’écologie

Itinéraire bouillonnant d’une icône environnementaliste

Rachel Louise Carson est née à Pittsburgh le 27 mai 1907. Sa mère, dont elle est très proche, l’initie à ses deux passions: la nature et à l’écriture. Après avoir obtenu son baccalauréat avec les honneurs, elle décroche une bourse qui lui permet de suivre un master en zoologie à l’université féminine de Philadelphie, à une époque où les femmes ne vont généralement pas dans les grandes universités. En 1935, suite au décès de son père, elle est contrainte d’abandonner ses études de biologie marine pour devenir biologiste aquatique junior au Bureau des Pêcheries, qui est l’actuel Service de la Pêche et de la vie sauvage aux Etats-Unis.

Article par Myriam B -

La littérature à l’heure de l’anthropocène

Face au déclin annoncé de notre planète, se sont les voix des scientifiques et des politiques que l'on entend le plus souvent. Et pourtant, ils ne sont pas les seuls à s'interroger sur notre devenir ou sur les actions à entreprendre. Romanciers et poètes aussi ont leur mot à dire...