Les monnaies cryptées : la nouvelle révolution économique ?

- Modifié le 13/02/2018 par Robin J.

Il a suffi de quelques mois au bitcoin, « la monnaie virtuelle du futur », pour connaître une popularité hors du commun. Comment un moyen de paiement souterrain pour initiés du net a-t-il acquis le statut de nouvel eldorado économique ?

Mohamed Hassan @ Pixabay CCO Creative commons

Fin 2017, le public découvre l’existence du bitcoin : les investisseurs de cette nouvelle crypto-monnaie ont vu leurs gains exploser. Son cours avoisine alors les 20 000 dollars.

La presse et les politiques s’emparent du phénomène. Les monnaies virtuelles constituent-elles une nouvelle bulle financière ? Vont-elles inévitablement mener à un crash ? Au mois d’octobre, Christine Lagarde, la directrice du FMI déclarait, « le bitcoin pourrait à terme remettre en question le modèle bancaire fractionnaire tel que nous le connaissons aujourd’hui. Il ne serait pas sage de rejeter les monnaies virtuelles ».

Michael Wuensch @ Pixabay CCO Creative Commons

Face à ces questions, la production éditoriale s’accélère et les ouvrages sur les monnaies virtuelles se multiplient. A l’heure ou l’euphorie semble s’être dissipée – le cours du bitcoin a chuté de 55% depuis décembre – il s’agit de s’interroger sur la pérennité du phénomène : mode passagère ou monnaie du XXIe siècle ?

Deux ouvrages présents dans le fonds de la bibliothèque proposent une introduction aux enjeux du bitcoin.

Dans Bitcoin, la monnaie acéphale, Jacques Favier et Adli Takkal présentent un guide pratique qui permet de mieux comprendre les enjeux des monnaies cryptées. Une synthèse claire et accessible sur la question pour qui souhaite s’initier à cette problématique. Une première porte d’entrée efficace : « quelles sont les propriétés spécifiques de cet objet numérique infalsifiable? Quelles sont les caractéristiques monétaires d’un jeton informatique émis sans autorité centrale, sans banque, sans État ? Que nous dit le Bitcoin des nouveaux usages économiques, de la cybercriminalité, de la société de surveillance ainsi que de l’évolution du cyberespace ? »

Présent au département Société de la bibliothèque à la cote ECO 310

Avec Bitcoin pour les nuls, la célèbre collection de vulgarisation propose une synthèse sur la question. Clair, précis et synthétique, idéal pour comprendre facilement les tenants et les aboutissants des monnaies cryptées !

Présent au département Sciences de la bibliothèque à la cote 004.2 PRY

 

Enfin, un épisode de la chaîne de vulgarisation économique « Dessine-moi l’éco » propose un épisode consacré au bitcoin, une animation qui permet de comprendre rapidement les informations essentielles liées aux monnaies cryptées .

  • Le bitcoin : comment ça marche ?

 

L’idée du bitcoin est de s’affranchir des banques, les échanges sont réalisés numériquement. Ceux-ci se réalisent via la technologie du blockchain, un système de stockage et de transmission d’information sans intermédiaire. Le transfert d’argent est complétement virtuel, d’un compte à un autre, sans intervention d’un tiers.

Le bitcoin n’est pas la seule monnaie virtuelle en circulation (on parle beaucoup du Ripple, son principal concurrent) mais c’est aujourd’hui la plus populaire. Selon une étude du Cambridge Center for Alternative Finance, plus de 3 millions de personnes dans le monde possèdent un compte de crypto-monnaie. Ce qui constitue en soi une faiblesse, car plus il y a d’utilisateurs, plus le blockchain est lent. Fonctionnant grâce à la technologie numérique et à internet, sa vitesse est liée au nombre de personnes connectées au réseau.

Le fonctionnement du bitcoin est très bien résumé dans le livre Monnaies cryptées et blockchain, de Pascal Ordonneau, paru en 2017. Cet ouvrage d’un banquier, chroniqueur aux Echos et au Huffington Post, propose d’étudier l’évolution historique des monnaies cryptées depuis leur création jusqu’à aujourd’hui avant d’en dresser un état des lieux. Alors que le sujet fait la une de l’actualité, cette étude propose une mise en perspective via des expériences concrètes et une réflexion sur son avenir.

« Les monnaies cryptées continueront-elles à se multiplier, mettant à mal l’argument de la monnaie unique ? Ou bien se cantonneront-elles dans un statut de monnaie spécialisées entre connaisseurs et aficionados ? La Blockchain sera-t-elle l’ossature de la société de demain ? Les promesses sont considérables, la route est semée d’embûches. Est-il raisonnable de s’en remettre à un tiers de confiance sous forme d’équations mathématiques ? »

Présent au département Société de la bibliothèque à la cote ECO 44

La monnaie cryptée se démocratise de plus en plus, certains commerçants l’ont aujourd’hui adoptée. Dans un contexte de méfiance croissante à l’égard des banques, d’instabilité économique et de revendications d’autonomie de la part des citoyens, elle demeure un important réservoir d’opportunités… mais qui n’est pas exempt de critiques !

 

  • Les faiblesses des monnaies cryptées

 

Le principal reproche adressé au bitcoin est contenu dans sa philosophie : il échappe à tout contrôle et est donc sujet à la spéculation et à la manipulation. C’est la raison pour laquelle certains pays comme la Bolivie ou la Corée du Nord ont tout simplement interdit son utilisation.

Certains économistes tirent également la sonnette d’alarme. Jean Tirole, prix Nobel d’économie en 2014, déclare : « Le bitcoin est une pure bulle, un actif sans valeur intrinsèque. Son prix tombera à zéro si la confiance des utilisateurs disparaît. Le bitcoin soulève deux questions distinctes. S’agit-il d’une monnaie viable à long terme? Et à supposer que cela le soit, contribue-t-elle au bien commun? Mes réponses sont : probablement pas… et définitivement pas ».

Les risques des monnaies cryptées sont étudiés dans un ouvrage paru en 2016, Bitcoin et blockchain : vers un nouveau paradigme de la confiance numérique ?. La valeur ajoutée de cet ouvrage est d’étudier les aspects juridiques du phénomène en posant la question suivante : peut-on amorcer une régulation du domaine numérique ? Il interroge également les risques liés à l’immaturité technique des monnaies cryptées ; ce phénomène, encore mal maîtrisé, contient-il en son sein les germes d’une nouvelle catastrophe financière ? Le livre a été récompensé du prix collectif Turgot de l’économie 2017.

Présent au département Société de la bibliothèque à la cote ECO 310

On lui reproche également son aspect anti-écologique. En effet, les monnaies cryptées fonctionnent grâce à un réseau d’ordinateurs tournant à plein régime. Et plus les transactions augmentent, plus ceux-ci consomment de l’énergie. A ce titre, la demande en énergie liée à son utilisation serait identique à la consommation électrique d’un pays comme l’Irlande…

Un article paru sur le site de France Inter le 3 février dernier dresse un état des lieux des principales inquiétudes liées au bictoin (où l’on apprend notamment qu’il existe une Maison du bitcoin à Paris dédiée aux crypto-monnaies…) – tout en faisant des renvois aux émissions de la station.

L’émission en ligne Arrêt sur Images propose enfin un épisode, très critique, sur les monnaies cryptées.

Pour aller plus loin :

Des articles de chercheurs sur la question :

« Que vaut vraiment le bitcoin ? » de Christophe Chouard

« Les enjeux économiques du bitcoin » de Patrick Waelbroeck

« Le bitcoin, bulle spéculative ou valeur d’avenir ? » d’Eric Pichet

« Le bitcoin et le blockchain, des gouffres énergétiques » de Fabrice Flipo et Michel Berne

Le bitcoin et la fiction:

« A quand un roman sur le bitcoin ? » à écouter sur France Culture

La bande-dessinée thriller (en anglais), Bitcoin, The Hunt for Satoshi Nakamoto, d’Alex Preukschat et Josep Busquet

Le documentaire « Banking on bitcoin » disponible sur Netflix

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *