Ampélographie

- par Département Sciences

Les vendanges sont terminées, promenons nous dans les vignes...

pinot ou chardonnay ?
pinot ou chardonnay ?

Depuis que la vigne est exploitée par l’homme, celui-ci a tenté par bien des moyens d’améliorer les cépages : les romains (créateurs du vignoble Français), Olivier de Serres (« père » de l’agronomie) à la renaissance, Pasteur… beaucoup se sont penchés sur le sujet et nous ont laissé des noms parfois pittoresques : l’alicante, le maccabeu, le fer servadou …

Certains ont été interdits  : le clinton, l’ isabelle, l’ othello, ou le noah que l’on accusait de rendre fou …

D’autres ont été sacrifiés sur l’autel des rendements : Le romorantin, le prunelart, le verdanel, oubliés sans l’acharnement de vignerons militants.

On estime qu’il y a 6000 cépages différents, mais 12 principaux représentent 1/3 des surfaces exploitées.  Pourtant leur variété offre un potentiel  encore insoupçonné face aux défis climatiques et écologiques. d’où la nécessité de les conserver !

Guide des cépages et terroirs, de Ch. Frankel.

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *