Prévention primordiale

- Modifié le 15/09/2018 par Cécile Cap'culture santé

En santé publique on parle souvent de prévention primaire, secondaire ou tertiaire mais connaissez-vous la "prévention primordiale" ?

Prévention
Prévention

La prévention primordiale repose sur une approche récente populationnelle, récemment développée aux Etats-Unis par l’association américaine de cardiologie AHA. Située en amont de la prévention primaire, elle vise à favoriser l’adoption d’une bonne hygiène de vie pour tenir éloignés les facteurs de risques cardio-vasculaires.
Pour viser une santé optimale, 7 critères volontairement simples sont à respecter :

  • Pratique d’une activité physique régulière (30 minutes quotidiennes),
  • Alimentation variée et équilibrée,
  • Aucune consommation tabac depuis plus de 12 mois,
  • Pression artérielle inférieure à 140/90 mmHg.
  • Indice de Masse Corporelle (IMC) compris entre 18,5 kg/m2 et 25 kg/m2
  • Glycémie inférieure à 126 mg/dl,
  • Taux de cholestérol total inférieur à 200 mg/ml,

« La prévention primordiale s’appuie sur une volonté politique et de larges campagnes d’information » estime le Pr Claire Mounier-Vehier, Présidente de la Fédération Française de Cardiologie. « Nous devons agir sur les comportements d’hygiène de vie. La prévention primordiale sous-tend l’éducation à la santé en milieu scolaire, au travail et tout particulièrement auprès des populations les plus précaires souvent en rupture de soins. Nos messages lors de la Semaine du Coeur s’inscrivent dans cette logique, en valorisant un mode de vie sain et équilibré, à travers de nombreuses actions destinées au grand public. »

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *