Mukwege

- par Cécile Cap'culture santé

Ce mois-ci un nom propre, celui d'un médecin exceptionnel dont l'engagement vient d'être salué par le prix Nobel de la Paix

Denis Mukwege
Denis Mukwege

Le 5 octobre 2018,  le prix Nobel de la paix récompense Denis Mukwege et Nadia Murad. Le comité d’Oslo salue ainsi  leur lutte contre  la violence sexuelle utilisée comme arme de guerre.

L’une, 25 ans, est une des victimes « esclaves sexuelles » de Daech en Irak. Elle a fait preuve d’un « courage rare en racontant ses propres souffrances et en s’exprimant au nom des autres victimes« . En 2016, l’ONU la nomme ambassadeur  pour la dignité des survivants de la traite d’êtres humains.

Denis Mukwege quant à lui, est un gynécologue de 63 ans, qui « a dédié sa vie à défendre des victimes de violences sexuelles en temps de guerre ».
Avec son équipe à l’hôpital de  Panzi, en République démocratique du Congo, son pays d’origine,  il a  développé des techniques de chirurgie réparatrice et sauvé des milliers de patient.e.s victimes de violences sexuelles.

Figure emblématique de la société civile congolaise, Denis Mukwege lutte depuis  plus de vingt ans contre  le viol utilisé comme arme de guerre

Celui que l’on surnomme  « l’homme qui répare les femmes », ne reconstruit pas seulement leur corps mutilé, il leur permet de se réinsérer dans la société et de reprendre confiance. Son ouvrage autobiographie « Plaidoyer pour la vie » témoigne de son parcours et de son engagement.

Sources :

A retrouver dans nos collections :

L'homme qui répare les femmesPanzi

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *