Pochette mythique

Sticky Fingers – Rolling Stones

- temps de lecture approximatif de 3 minutes 3 min - Modifié le 04/05/2019 par département musique

C’est l'un des disque les plus célèbre des Rolling Stones, probablement grâce aux titres  "Brown Sugar" "Wild Horses" ou "Sister Morphine" mais aussi sans aucun doute à cause de sa sulfureuse pochette!

stones
stones pochette de l'album Sticky Fingers

En 1971, les stones enregistrent l’album « Sticky Fingers » dont le nom est  suggéré par le titre d’un film pornographique. A ce moment-là, les Rolling Stones ont déjà une réputation sulfureuse et, s’ils ne cherchent pas à s’en détacher complètement tant elle participe à leur succès, ils aimeraient néanmoins que certains qualificatifs dont on les affuble soient délaissés. On les dit violents et sataniques, ils préfèreraient qu’on ne parle que de leurs extravagances en matière de  sexe, de drogue (cf. les paroles de certaines chansons) et de  rock’n’roll. Alors quand vient le moment de choisir le visuel de leur pochette, bien que plusieurs projets leur soient proposés, aucun ne correspond vraiment à l’image qu’ils ont envie de mettre en avant jusqu’à ce que Mick Jagger repense à une proposition faite par Andy Warhol quelques années auparavant lors d’une soirée  : « il serait amusant de placer une véritable braguette sur une pochette de disque ».  l’idée est retenue, il ne reste plus qu’à la concrétiser.

 

Photographie promotionnelle du groupe pour la sortie de l'album

Photographie promotionnelle du groupe pour la sortie de l’album

Andy Warhol se charge donc du visuel de ce 9ème album des Stones avec une idée en tête : en faire l’une des pochettes d’album les plus en vogue du moment, une de celles dont on parlera. On peut dire que l’effet escompté a été atteint tant celle-ci n’a laissé personne indifférent ! Bien sûr, l’aspect artistique est indéniable, mais la pochette provoque aussi des réactions de par la photo grandeur nature de l’entre jambe qui laisse deviner la taille du sexe du sujet photographié (dont l’identité n’est encore aujourd’hui pas totalement certaine!) ) et la possibilité offerte à l’acquéreur du disque d’aller plus loin ! Pas besoin de mot la braguette parle d’elle-même et ne demande qu’à être ouverte ! Inutile de préciser, qu’avec un tel parfum de scandale, cette pochette d’album ne sera pas accueillie à bras ouverts dans certains pays. Si la Russie s’est contentée de rajouter une étrange boucle de ceinture de l’armée soviétique, l’Espagne de Franco a interdit la pochette et le visuel a dû être changé : une boite de conserve remplie de doigts féminins coupés!

 

sticky fingers en Russie

« Sticky fingers » en Russie

sticky-fingers-pochette-espagnole

« Sticky-fingers » en Espagne

 

 

 

 

 

 

 

Si l’idée de la pochette provocante fonctionne à merveille, sa production pose par contre  quelques problèmes ; En empilant les disques les uns sur les autres, le curseur de la fermeture crée une pression qui raye le disque au niveau de « Sister Morphine« . Atlantic Record qui distribue l’album aux États-Unis voit les disques revenir par centaines et menace Graig Braun, le directeur artistique chargé du projet, d’un procès. Dans un premier temps, celui-ci décide d’ouvrir toutes les braguettes avant de fournir les disquaires. La pression se fait alors au milieu du disque sur le macaron central et n’endommage plus le microsillon mais il décidera finalement dans un second temps, de supprimer purement et simplement la fermeture-éclair, faisant des premiers pressages un collector… rayé.

Que l’on y voit  un hommage, ou une simple copie, la pochette iconique de Sticky Fingers a été largement plagiée, en voici quelques exemples!

Too Fast for Love (1981)

Album de Mötley Crüe

pochette de l'album Too Fast for Love

 

Fuckin’ A (2011)

Album de Anal Cunt

pochette de l'album Fuckin’ A

Metal Rules (1998)

(Compilation)

pochette de l'album mëtal rüles

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *