A redécouvrir

Supernature / Goldfrapp

- par département musique

Sorti en 2005, Supernature est le 3ème album de Golfrapp, mais ne vous attendez pas à retrouver sur celui-ci les références cinématographiques que vous aviez pu remarquer dans « Felt mountain », l'album qui avait révélé ce groupe au grand public…

csm_goldfrapp_2__4436a7db5f
csm_goldfrapp_2__4436a7db5f

En effet, Goldfrapp reprend plutôt pour cet album les ingrédients du deuxième opus: « Black Cherry » et c’est du côté de la pop et même de l’électro-pop que se tourne principalement le groupe. Tantôt comparée à Donna Summer, tantôt à Kylie Minogue, force est de constater que s’il ne plaît pas à tous, cet album ne laisse personne indifférent!

Pour les 3 premiers titres « Ooh La La »,  « Lovely 2 C U« , et  « Ride a White Horse » Goldfrapp semble avoir ressorti les vieux synthés qui traînaient dans les locaux de son label  depuis quelques années (ceux de Fad Gadget et de Depeche Mode, premiers artistes du label Mute!). Des titres, très rythmés, qui procurent à l’auditeur une inévitable envie de se déhancher

Pour la suite de l’album et plus particulièrement pour certains titres dont  « You never know » et « Time out from the world« , le groupe renoue avec les sonorités vaporeuses de Felt Mountain. Doit-on y voir un désir de reconquérir les fans de la première heure, ceux qui  avaient encensé Felt mountain et qui, avaient été déçus par le virage pop que le groupe avait pris avec  Black Cherry ? Ce qui est certain en tout cas, c’est que ces morceaux, pleins de tristesse et de fragilité, sont parfaitement maîtrisés et réussis .

Mais c’est bien dans le genre pop glam que semble davantage s’épanouir Alison Goldfrapp. La chanteuse cherche  de plus en plus mettre en avant cet atout charme qui lui sied à merveille. D’ailleurs, la splendide pochette de cet album ne fait que confirmer cette orientation tout comme le titre (pour le moins évocateur) « Satin Chic »qui en plus de lui donner l’occasion de démontrer ses talents vocaux est aussi une parfaite illustration de l’ambiance suave et sexy qu’Alison affectionne particulièrement.

Alors, laissez-vous tenter par cet album bien plus « satin chic » que « supernature » mais qui, à coup sur, mérite d’être redécouvert!

 

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *