821 millions

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - par Karine

C’est le nombre de personnes en sous-alimentation chronique dans le monde, selon le rapport sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2018 publié par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

©Pixabay
©Pixabay

Parmi les 851 millions de personnes qui souffrent de la faim, 65 millions d’enfants sont touchés. La malnutrition tue 3, 1 millions d’enfants de moins de 5 ans.

Le 15 juin dernier a eu lieu la journée mondiale contre la faim. Cette journée a remis en mémoire l’urgence d’agir contre la sous-alimentation. En effet, le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde est en augmentation. Les conflits, les catastrophes naturelles dus au changement climatique et la pauvreté sont les principales causes de l’augmentation de la faim dans le monde.

Les continents les plus touchés sont l’Asie, l’Afrique subsaharienne, l’Amérique du sud et les Caraïbes. Selon l’indice de la faim dans le monde, les situations les plus alarmantes se trouvent en République centrafricaine, Tchad, Yémen, Madagascar, Zambie, Sierra Léone et Haïti. Par ailleurs, un rapport du Secours Populaire Français indique qu’en France, c’est 1 français sur 5 qui ne mange pas à sa faim.

L’ONU prévoit une élévation de la population mondiale de 8,6 milliards en 2030, 9,8 milliards en 2050 et 11,2 milliards en 2100.  A l’heure où l’écologie prend une place centrale dans le débat publique, comment concilier préservation de l’environnement et sécurité alimentaire pour tous les habitants de la planète ?

 

Pour aller plus loin :

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *